Affect et pathologies PDF

Affect et pathologies PDF

En 1925 il précise  J’ai ainsi dénommé par métapsychologie un mode de considération dans lequel chaque processus animique est apprécié en fonction de trois coordonnées, celles de la dynamique, de la topique et de l’économie, et j’ai vu en elle le but extrême susceptible d’être atteint par la psychologie. Le mot a été créé par Freud en analogie avec le terme « métaphysique » et prend affect et pathologies PDF compte ce qui est au-delà de la psychologie scientifique en vigueur à l’époque.


Toute psychothérapie, qui touche à l’âme et au corps et qui se veut novatrice, doit entraîner une autre vision de la thérapeutique. Cet ouvrage entend montrer qu’à partir de la relation donnée, il est possible de créer des méthodes psychothérapiques nouvelles pour prendre soin des personnes présentant une pathologie psychosomatique à un moment crucial de leur vie. Psychothérapies qui ne s’avèrent efficaces que parce qu’elles constituent avant tout des moyens de faire des découvertes, dans le sens de la connaissance de l’autre. Disons-le clairement, il ne s’agit pas ici d’appliquer une méthode, au risque de s’enfermer dans la redondance, mais plutôt de créer pour que chacun, selon ce qu’il fait, ce qu’il est, apporte librement sa contribution. Et il est important que tout cela aboutisse à un ensemble où peuvent se reconnaître l’unité et la diversité d’une seule et même situation relationnelle. Si, d’un bout à l’autre de ces travaux, l’affect et la pathologie psychosomatique constituent le fil conducteur de toute visée thérapeutique, il y a là comme une manière de restituer à la relation et à la conscience onirique une place qui doit lui revenir, mais que ne cesse d’occulter une adaptation s’effectuant à l’intérieur d’un contexte socioculturel marqué par le banal.

Le principe économique renvoie à la libido en tant qu’énergie psychique. La description du désir sera donc énergétique et quantitative, même si non mesurable. Le désir se révèle comme contradictoire. La seconde topique considère trois instances : le ça, le moi et le surmoi.

D’après la première topique, l’inconscient constitue un système séparé du reste de la vie psychique, un ensemble de représentations qui n’évolueront pas, comme le réservoir des pensées refoulées, ce qui fonde l’importance de l’infantile en psychanalyse. Les deux topiques ne sont pas contradictoires. La première présente la découverte de l’inconscient, de sa coupure d’avec le reste de la personnalité, et des particularités de son fonctionnement. Cette topique ne peut être traitée sans prendre en compte le principe de plaisir et la théorie des pulsions. La pulsion est un concept limite entre biologie et psychologie. Freud réunit par la suite ces deux pulsions en pulsions de vie et les oppose aux pulsions de mort.

Comments are closed.