Au temps noir des fléaux (Tome 3) – Le château du diable rouge PDF

Au temps noir des fléaux (Tome 3) – Le château du diable rouge PDF

Mort, Famine, Guerre et Conquête dans un tableau de 1887 par Viktor Vasnetsov. Les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse sont des personnages célestes et mystérieux mentionnés dans le Nouveau Testament, au sixième chapitre du livre de l’Apocalypse. Leur chevauchée inaugure le commencement de la fin du au temps noir des fléaux (Tome 3) – Le château du diable rouge PDF, car ils apparaissent lorsque l’Agneau, figure de Jésus ressuscité, ouvre les quatre premiers sceaux.


La peur rôde autour du château de Coucy. Paysans et serviteurs meurent, frappés d’un mal étrange. Le feu qui les dévore est-il une punition divine ou bien une manifestation du diable lui-même ? Il faudra à l’écuyer Michel de Gallardon bien plus que son courage pour affronter ce terrible adversaire, contre lequel ni les épées ni les plus hautes murailles ne peuvent rien !
« Tu ne te rends pas bien compte que tu es rentré dans une nasse mieux qu’un poisson ! Ici, on danse, on mange
et on boit pour oublier que le diable rouge nous guette… Sauf qu’on ne pense qu’à lui et qu’on ne parle que de lui ! »

Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par le glaive, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre. Plusieurs interprétations de la signification symbolique des cavaliers ont été émises, à différentes époques. Alors je vis que l’Agneau avait ouvert un des sceaux, et j’entendis l’un des quatre animaux qui disait d’une voix de tonnerre : Viens et vois. Je regardai donc, et je vis un cheval blanc, et celui qui était monté dessus avait un arc, et on lui donna une couronne, et il partit en vainqueur, pour remporter la victoire. Et lorsque l’Agneau eut ouvert le second sceau, j’entendis le second animal qui disait : Viens, et vois. Et quand l’Agneau eut ouvert le troisième sceau, j’entendis le troisième animal, qui disait : Viens et vois. Et je regardai, et il parut un cheval noir, et celui qui était monté dessus avait une balance à la main.

Et quand l’Agneau eut ouvert le quatrième sceau, j’entendis la voix du quatrième animal, qui disait : Viens, et vois. L’ensemble de ce passage a reçu des interprétations très variées. Jésus-Christ  d’autres enfin à une typologie des différents fléaux qui peuvent frapper l’humanité sans qu’on ait en vue une période précise. Le cavalier blanc sur un vitrail de la Basilique de Saint-Denis. Empire parthe envahissant l’Empire romain, puisque la frontière de l’Euphrate entre ces deux empires est évoquée à deux reprises dans l’Apocalypse, et que les Parthes étaient toujours représentés comme des archers à cheval.

Comments are closed.