Brève histoire socio-économique du Québec PDF

Brève histoire socio-économique du Québec PDF

L’histoire du Québec s’étend de la première occupation humaine du territoire correspondant à la province actuelle jusqu’à nos jours. Les traces les plus anciennes brève histoire socio-économique du Québec PDF peuplement au Québec remontent à la fin de la dernière période glaciaire il y a environ 10 000 ans.


Pour le roi de France, en 1534, Jacques Cartier plante une croix à Gaspé, prenant symboliquement possession du territoire. En 1608, Samuel de Champlain fonde Québec. Article détaillé : Préhistoire et protohistoire du Québec. Des sites archéologiques au Sud du Québec démontrent que des groupes de chasseurs paléoindiens pénètrent dans la vallée du Saint-Laurent au moment où la mer de Champlain se retire, il y a environ 10 000 ans. Ils circulent sur le territoire avec une grande mobilité dans un environnement fort différent de celui d’aujourd’hui.

La proximité des glaciers apporte un climat rigoureux. Quelques millénaires plus tard, les Amérindiens de l’Archaïque étendent peu à peu leurs activités à toutes les ressources animales et végétales disponibles et vivent un nomadisme saisonnier adapté à la chasse, la pêche et la cueillette. Les outils se diversifient : les Amérindiens polissent leurs outils en pierre et martèlent le cuivre natif provenant de la région du lac Supérieur. Pennsylvanie et de cuivre sur des sites du Québec démontre l’étendue des échanges et des communications, qui ne cessera de s’accroître jusqu’à l’arrivée des Européens.

3 000 ans, la poterie est adoptée dans la plaine laurentienne. La cueillette prend une place plus importante dans leurs activités, la chasse et la pêche n’étant cependant pas délaissées pour autant. C’est le début de l’expérimentation de la fabrication de la poterie, principalement dans la partie sud du Québec. C’est à cette époque que certaines populations amérindiennes provenant des Grands Lacs étendent leur réseau d’échanges à la région laurentienne. Il y a environ mille ans, les premiers Inuits sont arrivés sur le territoire du Québec et ont remplacé les Tunits, peuple aujourd’hui disparu. L’immigration s’est faite peu à peu, par de petits groupes comportant moins de 30 personnes. Des Vikings se sont installés en Amérique vers l’an 1000 et on retrouve des traces de leur présence jusqu’en 1340, principalement à Terre-Neuve.

Français entreprennent l’exploration de l’Amérique, il y a environ 30 000 Amérindiens sur le territoire de ce qui deviendra la province de Québec. Article détaillé : Histoire de la Nouvelle-France. La première expédition française avérée date de 1508, soit seulement 16 ans après le premier voyage de Christophe Colomb. En effet, Thomas Aubert ramène quelques amérindiens en France. La présence de pêcheurs basques sera aussi attestée dans le compte-rendu des voyages de Jacques Cartier. Ce n’est cependant qu’en 1524 qu’un voyage officiel, commandité par des marchands et par le roi de France, est organisé.

Cherchant un passage plus court vers l’Asie, Verrazano longe minutieusement la côte atlantique de l’Amérique du Nord de la Floride jusqu’à Terre-Neuve cherchant le passage tant convoité vers la Chine. Portrait factice de Jacques Cartier, découvreur de la Nouvelle-France. Le roi de France, François Ier, veut se joindre aux nations qui ont commencé depuis peu à explorer l’Atlantique pour y trouver un chemin vers la Chine et les Indes. Lors de son premier voyage en 1534, Jacques Cartier explore le golfe du fleuve Saint-Laurent mais croit que le détroit qui sépare l’île d’Anticosti de la péninsule de Gaspésie est une baie. Plan La Terra De Hochelaga Nella Nova Francia, avec à gauche, le Monte Real. Lors de son second voyage en 1535, après s’être arrêté le 7 septembre à Québec, Cartier remonte le Saint-Laurent jusqu’à Hochelaga, maintenant la ville de Montréal. Le 3 octobre 1535, il est accueilli à Hochelaga qu’il visite, puis il monte sur la montagne située à proximité, qu’il nomme Mont Royal.

Comments are closed.