Bulletin de La Societe Industrielle de Mulhouse, Volume 32 PDF

Bulletin de La Societe Industrielle de Mulhouse, Volume 32 PDF

Lautenbach est une bulletin de La Societe Industrielle de Mulhouse, Volume 32 PDF française située dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est. Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d’Alsace.


Vue sur Lautenbach depuis les hauteurs du village voisin de Lautenbach-Zell. Les moines irlandais ont commencé à défricher la vallée sur les bords de la Lauch, puis à construire la première église sous le patronage de saint Michel. Porche de la collégiale de Lautenbach. C’est à Lautenbach qu’un célèbre théologien et philosophe connu sous le nom de Manegold de Lautenbach naquit vers approximativement 1030. On suppose que c’est à Paris que Manegold étudia les savoirs qu’il transmit à ses disciples. Manegold prend alors la défense du pape et condamne sévèrement les agissements de cet écolâtre.

Histoire universelle, ms de la bibliothèque de l’Escurial, etc. En 1098, l’empereur Henri IV, apprenant que Manegold se trouve à Marbach, prépare sa vengeance. Il envoie des hommes qui le font prisonnier et l’empereur le fait enfermer. Entrée du centre du village de Lautenbach. Après la destruction de la vallée par les troupes impériales de Henri IV, la communauté dispersée se reconstitua en Chapitre de chanoines augustins réguliers.

Il aurait été en quelque sorte le bienfaiteur. L’abbé Philippe André Grandidier place la fondation de Lautenbach en 811. Cette aisance financière lui permit de construire d’autres églises, notamment dans les villages d’Ungersheim, Soultzmatt, Wintzfelden et Gundolsheim. Les chanoines furent propriétaires de la vallée de la Lauch jusqu’à la Révolution. Son territoire fut partagé entre les communes de Lautenbach et de Linthal. Les autres biens de la collégiale furent vendus à des particuliers. Pourtant vers 1835 un industriel anglais, Maurice De Jongh fait le pari de d’implanter une usine là où il trouve une main d’œuvre bon marché et laborieuse.

1900, l’industrie textile se développe à un point tel que la population culmine à 2 200 habitants. Mais survient la crise du textile dans les décennies qui suivent les années 1930 puis 1960, la population chute fortement et la ligne de chemin de fer est déclassée en 1991. Article connexe : Armorial des communes du Haut-Rhin. D’azur à Saint Michel archange d’or sur un dragon du même, qu’il transperce de sa lance de sable en barre. Ce lieu est ainsi dénommé parce qu’il se trouve près d’une source et d’une chapelle consacrées à ce saint. Ses deux tantes, Willetrude et Willegise firent rapporter son corps à Varennes.

Il se base sur une lettre du pape Innocent II de 1137. Il pourrait en réalité n’être qu’un bienfaiteur ou le reconstructeur. Une charte en faveur de l’abbaye de Murbach mentionne  une terre de Saint-Michel  située à Ungersheim. Le chapitre de Lautenbach possédait des biens dans cette localité depuis 1183.

Comments are closed.