Calvin et Hobbes – T4 petit format PDF

Calvin et Hobbes – T4 petit format PDF

Please forward this calvin et Hobbes – T4 petit format PDF screen to cloud1. Please forward this error screen to cloud1.


Les aventures de Calvin, le petit garçon râleur à l’imagination débordante, et de son ours en peluche Hobbes ont fait le tour du monde : une amitié imaginaire, teintée d’absurde, d’humour et de philosophie…

« L’effet d’un mot de la fin peut être éphémère, mais il y a quelque chose dans l’amitié entre Calvin et Hobbes qui recèle une petite parcelle de vérité. Exprimer quelque chose de réel et d’honnête, c’est là pour moi toute la joie de la bande dessinée, et toute son importance. »
Bill Watterson, 2001

Cette grande série indémodable de la bande dessinée d’humour se décline aujourd’hui au plus petit format, broché, confortable à la lecture et économique, pour réjouir ses nombreux fans et toucher une nouvelle génération de lecteurs.

Toute la presse en parle :

« Culte : sacré Hobbes-session. D’une drôlerie et d’une poésie inégalée. » Elle, 17 sept 2010

« Intemporel monument de la BD humoristique américaine. » Zoo, sept-oct 2010

« Le dessin de Watterson ne perd pas grand chose à être rétréci à ce point, et le petit prix des albums ne peut que vous décider à enfin investir dans ces tendres recueils. » Bodoï, 07 sept 2010

« Un beau cadeau à faire ou à se faire offrir. » DBD, octobre 2010

Peanuts est une série de gags qui tournent autour de deux personnages centraux, un garçon maladroit, malchanceux et déprimé, Charlie Brown et son chien, Snoopy. Peanuts a donné également naissance à des dessins animés, dont plusieurs ont reçu un Emmy Award, à des pièces de théâtres et à des comédies musicales. Le comic a été, à partir des années 1960, un succès planétaire, notamment aux États-Unis. La popularité du strip et le nombre colossal de licences pour des publicités ou produits dérivés ont fait de Charles M. Seconde Guerre mondiale, Schulz, dessinateur du Minnesota d’une vingtaine d’années, décide de vendre ses dessins pour divers magazines. Il postule avec succès à Timeless Topix, une maison d’édition catholique. Sparky un strip humoristique hebdomadaire intitulé Li’l Folks, dans le journal local de sa ville natale, le Saint Paul Pioneer Press.

Les protagonistes sont des enfants, on y reconnaît plusieurs personnages du futur Peanuts. Le rédacteur refusant sa requête, il cesse alors de collaborer. Il part pour New York, en juin, pour leur proposer un nouveau strip, qui reprend quelques-uns des personnages de Li’l Folks. Schulz en 1956, dessinant Charlie Brown. Schulz attaque donc son comic strip. L’UFS le contraint à réduire ses strips à un petit format de quatre cases :  ils se sont décidés pour un seul strip tout en prenant la décision, fatale, d’un format peu encombrant.

Je leur en ai toujours voulu. Apparaîtront ensuite Violette et Schroeder en 1951, puis Lucy et Linus en 1952. La première page dominicale des Peanuts apparaît le dimanche 6 janvier 1952, qui permet à Schulz d’avoir une moitié de page de journal pour dessiner son strip. La même année, le premier livre de collection des Peanuts est édité. Au fil des ans, Charles M.

Schulz abandonne peu à peu Shermy, Patty et Violette. Au contraire, il donne beaucoup d’importance aux autres personnages. Linus découvre sa couverture qu’il transporte constamment avec lui. Pour chacun d’entre eux, Schulz affine les caractères physionomiques et psychologiques.

Peu à peu, Peanuts se fait connaître du grand public. En 1955, Kodak devient le premier commanditaire du comic, en utilisant les personnages dans un manuel d’appareil photographique et Charles M. En 1960, Sally, la petite sœur de Charlie Brown, rejoint le gang. Au début des années 1960, Peanuts connaît un élan fulgurant et devient un véritable phénomène culturel. Pour la première fois, le marché de l’édition commence à vendre d’autres objets que des livres, les produits dérivés : des tasses, des bols, des figurines, des chaussettes, des pyjamas, des sweat-shirts, des peluches, etc. Peanuts devient une proie pour les publicités. L’année 1965 marque également le premier television special des Peanuts, Joyeux Noël, Charlie Brown !

Schulz traverse au même moment une période assez difficile. C’est à se demander comment fonctionne l’esprit humain . La même année, il gagne un troisième Emmy Award, avec le TV special You’re a Good Sport, Charlie Brown, un quatrième en 1980 avec Life Is a Circus, Charlie Brown et un Peabody Award en 1983 avec What Have We Learned, Charlie Brown? 1980, Peanuts se voit concurrencé par d’autres comics strips très populaires, comme Calvin et Hobbes et Garfield. En 1990, à l’occasion du quarantième anniversaire des Peanuts, une grande exposition rétrospective est consacrée, au musée des arts décoratifs de Paris dans le palais du Louvre. Schulz résiste pour ne pas prendre de pause et continue à écrire quotidiennement. Il m’est arrivé des choses que je n’avais pas osé imaginer, et je mourrai donc heureux.

Comments are closed.