CATON L ANCIEN PDF

CATON L ANCIEN PDF

Je n’y ai inclus ni les numéros de vers, ni les notes. A Lucilius, Lettre II : Des voyages et de la CATON L ANCIEN PDF. A Lucilius, Lettre IV : Sur la crainte de la mort. A Lucilius, Lettre V : De la philosophie d’ostentation et de la vraie philosophie.


cet ouvrage a ete revu et corrige pour une lecture kindle
TRADUCTION DE GALLON-LA-BASTIDE,

REVUE PAR L’ÉDITEUR.

INTRODUCTION.

L’an de Rome 709, vers le milieu d’avril, un mois après la mort de César, Cicéron écrivait à Atticus (Epist. ad Attic., XIV, 4)  : «  Que pourrais-je vous mander à présent de Lanuvium  ? Mais à Rome, je crois, les nouvelles ne manquent pas. L’avenir menace…. Je gémis de voir ce qu’on n’a jamais vu dans aucune autre république  : plus de maître, et pas encore la liberté. Rien de plus horrible que leurs paroles, leurs projets de vengeance. Je crains aussi que les Gaulois ne prennent les armes, et je ne sais ce que deviendra Sextus. Mais quand tous les malheurs devraient fondre sur nous, les ides de mars me consolent. Nos héros ont fait tout ce qu’ils pouvaient faire, et ils ont mérité une immortelle gloire  ; mais pour consommer cet ouvrage, il faut de l’argent, des troupes, et nous n’en avons point. J’attends tous les jours des nouvelles.  »
C’est cependant à cette époque même, c’est au milieu de ces inquiétudes et de ces alarmes, qu’on s’accorde à placer la composition de ce Dialogue  ; Brutus et Cassius avaient été forcés de quitter Rome  ; Cicéron, que les vétérans de César accusaient de s’être réjoui de la mort de leur général, avait à craindre pour sa vie, et c’est peut-être par prudence qu’il changeait à tout moment de séjour  ; car les lettres qu’il écrivit à Atticus pendant ce mois (les premières du quatorzième Livre) nous apprennent qu’il habitait alors tour à tour plusieurs de ses maisons de campagne, Tusculum, Formies, Astura, Sinuesse, Pouzzol, etc. Persuadé sans doute qu’on ne pouvait résister encore à l’usurpation d’Antoine, il cherchait une distraction dans ses études philosophiques et littéraires. Jamais il ne s’y livra davantage, s’il faut réellement assigner à cette année la Nature des dieux, la Divination, la Vieillesse, l’Amitié, les Devoirs, etc. Enfin, au mois de septembre, il retrouva quelque espérance, et il prononça dans le sénat sa première Philippique.
Cicéron parle à Atticus du traité de la Vieillesse au mois de mai de l’an 709 (ad Attic., XIV, 21)  ; il en fait encore mention au mois de novembre

A Lucilius, Lettre VI : De la véritable amitié. A Lucilius, Lettre VII : Fuir la foule. A Lucilius, Lettre VIII : Travail du sage sur lui-même. A Lucilius, Lettre IX : Pourquoi le sage se fait des amis. A Lucilius, Lettre X : Utilité de la retraite.

A Lucilius, Lettre XI : Ce que peut la sagesse contre les défauts naturels. Il faut se choisir des modèles. A Lucilius, Lettre XII : Avantages de la vieillesse. A Lucilius, Lettre XIII : Sur la force d’âme qui convient au sage.

A Lucilius, Lettre XV : Des exercices du corps. De la modération dans les désirs. A Lucilius, Lettre XVI : Utilité de la philosophie. A Lucilius, Lettre XLVII : Il faut traiter humainement ses esclaves.

A Lucilius, Lettre LXX : Du suicide. Statuette de Démosthène, Ier siècle av. Hésiode, copie romaine du Ier siècle av. Ecole française, miniature extraite d’une édition du XVe s.

Comments are closed.