Ce beau monde ailé : La face cachée des oiseaux qui vivent en Europe PDF

Ce beau monde ailé : La face cachée des oiseaux qui vivent en Europe PDF

Cette page est en semi-protection longue. La femelle du lion est la ce beau monde ailé : La face cachée des oiseaux qui vivent en Europe PDF, son petit est le lionceau. Le lion mâle ne chasse qu’occasionnellement, il est chargé de combattre les intrusions sur le territoire et les menaces contre la troupe.


Comment l’idée m’est-elle venue d’écrire ce petit livre ? Tout simplement parce que j’ai toujours eu une grande admiration pour les oiseaux, et ce qui fait leur charme : leurs couleurs, leurs chants, etc… Mais, c’est surtout leur façon de vivre, et certains de leurs comportements qui ont fait l’objet de cet ouvrage. Et cela à force de patience et d’observations, ce qui m’a permis entre autres, de penser que ces petits êtres n’agissent pas que par instinct, mais font parfois preuve d’intelligence. Les oiseaux cités ne représentent qu’une petite partie de l’avifaune de nos régions, mais concernent ceux que l’on peut avoir l’occasion de rencontrer. D’une lecture facile, distrayante et imagée, cet ouvrage est susceptible d’intéresser les lecteurs petits ou grands.

Le lion est le deuxième plus grand félidé, après le tigre, et ainsi le plus grand carnivore d’Afrique. Ils peuvent ainsi avoir une taille à l’épaule de 30 cm plus importante que celle des tigres mais sont moins longs que ces derniers. Les plus grands lions vivent dans le sud de l’Afrique, les plus petits en Asie. Portrait de deux mâles et d’une femelle, dans la réserve du Masaï-Mara, au Kenya.

Les lions ont des yeux ambre voire jaunes et une truffe noire. Leurs oreilles, couleur sable, sont arrondies. Ils possèdent des griffes rétractiles qui sont protégées par des fourreaux de chair. Leur langue est recouverte de papilles cornées recourbées leur permettant de saisir la nourriture, mais aussi de se débarrasser des parasites. Les mâles possèdent une longue crinière, le plus souvent brun foncé, mais également dans certains cas, noire, brun clair ou fauve. Les lions du parc national du Tsavo, sont quant à eux dépourvus de crinières.

La crinière apparaît vers l’âge de trois ans et s’étend des joues jusqu’au-dessus des épaules, quelquefois aussi sur le ventre et sur la poitrine. Des examens expérimentaux avec des crinières empaillées ont montré que les femelles réagissent positivement aux modèles avec une crinière longue et sombre, et que les mâles évitent les modèles aux crinières prononcées. L’explication en est qu’une crinière foncée et épaisse constitue un handicap, car elle capte et conserve la chaleur. En pratique, la crinière pourrait être une protection contre les coups de griffes lors de combats contre des mâles rivaux. Par ailleurs, les dernières recherches ont également prouvé que la température a aussi un effet important sur la longueur de la crinière, et les mâles de régions plus froides, même indépendamment de leur sous-espèce, forment une crinière plus importante que ceux vivant dans des régions très chaudes. Afrique, les poils ont la particularité d’être également plus fins. Tout comme les autres félins, le lion a de nombreuses moustaches épaisses, également connues sous le nom de vibrisses.

Ces longs poils sensibles aux vibrations aident le lion à se diriger dans l’obscurité, ou quand son champ visuel est obstrué. La majeure partie de sa chasse se déroulant la nuit, ils l’aident presque à  sentir  son chemin dans l’obscurité, le nez vers le ciel. Il est possible d’identifier les lions en dénombrant les points noirs qui mouchettent leur peau au-dessus de leurs babines, à la base des poils de leurs moustaches. Les lions ont une musculature imposante et très développée. Leur corps est allongé et trapu sur d’épaisses pattes musclées.

Celles-ci permettent de mettre à terre des proies pouvant faire plusieurs fois leur propre taille. Articles connexes : Lion blanc et Leucistisme. Leur pelage court est de couleur sable, jaune-or ou ocre foncé. La face intérieure des pattes est toujours plus claire, tout comme le ventre, chamoisé chez le mâle, presque blanc chez la femelle. Les jeunes lionceaux ont des taches sombres sur l’ensemble du corps, mais qui disparaissent déjà au cours de la première année.

Les lèvres et les coussinets restent également normalement pigmentés. Chez le mâle leucistique, la crinière ainsi que l’extrémité de la queue, normalement sombres voire noires, sont très pâles. Schéma du squelette d’un lion des cavernes. La phylogenèse est l’étude de l’apparition et de la formation d’une espèce grâce à des fossiles.

Comments are closed.