Chimie inorganique : Cours, 2e cycle PDF

Chimie inorganique : Cours, 2e cycle PDF

Cet article est une ébauche concernant la chimie. Ce domaine chimie inorganique : Cours, 2e cycle PDF tous les composés chimiques à l’exception des myriades de composés organiques qui sont basés sur un squelette carboné et comportent habituellement des liaisons C-H. Article détaillé : Histoire de la chimie.


Ouvrage de référence pour :
– les étudiants en physique-chimie du second cycle universitaire,
– les candidats au CAPES et à l’agrégation,
– les enseignants et les chercheurs qui souhaitent actualiser leurs connaissances ou s’initier à la chimie inorganique.
Les atouts :
Un thème par chapitre, avec, à partir des connaissances élémentaires qu’il est facile d’acquérir, une approche simple mais structurée des phénomènes.
Des exercices corrigés élaborés à partir de sujets de concours et d’examens universitaires.
Une démarche pour prévoir l’évolution des propriétés physiques ou chimiques des éléments au travers de la classification périodique.
Deux tables de classification périodique qui représentent une compilation jamais réalisée jusqu’alors de 37 données par élément chimique.

Bien avant que l’alchimie ne devienne un sujet d’étude, de nombreuses réactions chimiques employant des composés inorganiques étaient utilisées et leurs produits utilisés dans la vie de tous les jours. Les expériences de transmutation permettent aux alchimistes de développer des nouvelles techniques de purification de composés chimiques, comme la distillation, la sublimation ou la cristallisation. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Les techniques de caractérisation physico-chimiques des composés inorganiques permettent de déterminer la composition, la structure et les propriétés d’une molécule ou d’un matériau.

Diffraction : les techniques de diffraction sont particulièrement utilisées pour déterminer les structures des composés chimiques et ont l’avantage d’être des méthodes non destructives. La cristallographie aux rayons X permet de déterminer la position des atomes et des ions qui composent un composé solide. Résonance : les techniques de résonance se basent sur l’application d’un champ magnétique pour faire entrer en résonance la séparation entre les niveaux énergétiques d’un composé. Ionisation : les techniques d’ionisation permettent de bombarder un échantillon avec des radiations ou des particules de hautes énergies et de mesurer les énergies d’ionisation.

Analyses chimiques : ces méthodes permettent de déterminer la composition élémentaire des composés et sont généralement destructives. X et les méthodes d’analyses thermiques. L’énergie d’ionisation diminue lorsque l’on descend dans le groupe, et il est donc de plus en plus facile d’éliminer l’électron de valence quand Z augmente, cet électron pouvant participer à des réactions chimiques. Les métaux alcalins ont tendance à former presque exclusivement des liaisons ioniques avec des éléments non métalliques et halogènes. La forme métallique des alcalins doit être conservée dans l’huile afin d’éviter toute réaction avec le dioxygène.

Ces solutions sont conductrices, et la couleur et ces propriétés conductrices sont expliquées par la solvatation de l’électron de valence du métal. Les hydroxydes alcalins sont incolores et transparents. Ce sont des réducteurs puissants, mais néanmoins plus faibles que les alcalins. Article détaillé : Groupe 13 du tableau périodique. Il en résulte que le caractère covalent des liaisons des composés du groupe 13 diminue du bore au thallium, et que donc le caractère ionique des liaisons augmente. 1 devient stable en descendant dans la colonne, plus particulièrement avec le thallium.

Article détaillé : Groupe 14 du tableau périodique. Cette discontinuité dans la colonne peut être comprise en regardant l’augmentation du rayon atomique et la diminution de l’énergie d’ionisation lorsque l’on passe du carbone au plomb. La chimie du carbone est principalement développée dans la chimie organique. Tous les éléments du groupe 14 peuvent former des composés binaires simples avec l’hydrogène, l’oxygène, les halogènes et l’azote. Les propriétés de ces éléments sont donc plus difficiles à rationaliser en termes de rayons atomiques et de configurations électroniques.

Les éléments du groupe 15 forment des composés binaires avec de nombreux éléments. Cristaux de Tétrafluorure de xénon XeF4. Article détaillé : Chimie des gaz nobles. Du fait de cette faible réactivité, peu de composés inorganiques ont pu être caractérisés jusqu’à présent. La grande majorité des composés de gaz nobles synthétisés l’ont été à partir du xénon. La famille tire son nom de l’actinium, le premier élément de la famille.

Comments are closed.