Connaissance des Arts, Hors-série N° 546 : Le Marais PDF

Connaissance des Arts, Hors-série N° 546 : Le Marais PDF

Portrait de Connaissance des Arts, Hors-série N° 546 : Le Marais PDF par Charles Le Brun. Mazarin, procureur général au parlement de Paris.


Il eut un pouvoir et une fortune considérables. Promoteur des arts au sens le plus noble du terme, Nicolas Fouquet sut s’attirer les services des plus brillants artistes de son temps. De nos jours, il est possible de mesurer la grandeur qui fut la sienne au château de Vaux-le-Vicomte. Après sa disgrâce, Nicolas Fouquet connut une réhabilitation posthume par le biais des nombreux romans et films, notamment Le Vicomte de Bragelonne d’Alexandre Dumas. Le blason des Fouquet porte D’argent à l’écureuil rampant de gueules, avec la devise  Quo non ascendet ? François de Sales et de Jeanne de Chantal.

Dans un même esprit, c’est aux jésuites du collège de Clermont que ses parents confient l’éducation de Nicolas. Tout en étudiant, il aide sa mère, Marie de Maupeou, dans la préparation de médicaments pour les pauvres. En mars 1633, son père demande au cardinal une charge de conseiller au Parlement de Paris pour Nicolas. Sa demande est refusée : le frère aîné, François V, possède déjà une charge identique. Cela témoigne de la faveur de François et la confiance du cardinal en Nicolas, qui obtient une dispense d’âge. Nicolas reçoit une mission du cardinal : inventorier les papiers du Trésor de la chancellerie de Vic, où sont conservés tous les titres du temporel de l’évêché de Metz et de l’abbaye de Gorze.

Comments are closed.