Contes populaires italiens, tome 3 : Italie des Apennins PDF

Contes populaires italiens, tome 3 : Italie des Apennins PDF

Buste trouvé à Capoue, actuellement au musée archéologique national de Naples, et contes populaires italiens, tome 3 : Italie des Apennins PDF Hannibal selon Theodor Mommsen. Annibal ou Hannibal, né en 247 av. Espagne avec son armée et traverse les Pyrénées, puis les Alpes pour gagner le Nord de l’Italie. Néanmoins, il réussit à maintenir une armée en Italie durant plus d’une décennie sans toutefois parvenir à imposer ses conditions aux Romains.


Une contre-attaque de ces derniers le force à retourner à Carthage où il est finalement défait à la bataille de Zama, en 202 av. Rome, adopte par la suite des éléments de sa tactique militaire dans son propre arsenal stratégique. Cet affrontement entre la République romaine et Carthage est provoqué par un conflit secondaire à Syracuse. Cet épisode est connu comme la guerre des Mercenaires. Pour compenser cette perte, Hamilcar passe en Hispanie où il s’empare d’un vaste territoire au sud-est du pays. Cette conquête rétablit la situation financière de Carthage grâce à l’exploitation des mines d’argent et d’étain.

Caricature du serment que fait Hannibal à son père consistant à jurer de rester à jamais un ennemi de Rome. Il n’existe que peu de sources à propos de l’éducation d’Hannibal. Alexandre le Grand et l’art de la guerre. Il acquiert ainsi ce mode de raisonnement et d’action que les Grecs nomment  mètis  et qui se fonde sur l’intelligence et la ruse. Gibraltar, commence à assujettir les tribus ibères. Carthage, à ce moment, est dans un tel état d’appauvrissement que sa marine est incapable de transporter son armée en Hispanie. Par ailleurs, Hasdrubal signe en 226 av.

Hannibal, dès son entrée en Espagne, attira sur lui tous les yeux. C’est Hamilcar dans sa jeunesse qui nous est rendu , s’écriaient les vieux soldats. L’argumentaire romain s’appuie sur le traité de 241 av. Carthage de s’attaquer à un allié de Rome tandis qu’Hannibal met en avant le traité signé par Hasdrubal qui lui reconnaît la souveraineté carthaginoise au sud de l’Èbre. Sagonte, les Romains décident de contre-attaquer sur deux fronts en Afrique du Nord et en Hispanie, à partir de la Sicile qui doit leur servir de base opérationnelle. Jusqu’à la fin du printemps 218 av. Hannibal met sur pied une grande armée et envoie des représentants négocier son passage à travers les Pyrénées et nouer des alliances le long de son trajet.

Il disposerait donc de 70 000 fantassins et 10 000 cavaliers après le passage des Pyrénées. Il est toutefois difficile d’évaluer ses effectifs réels. Certaines estimations vont jusqu’à 80 000 hommes. D’autre part, à plusieurs reprises, Carthage envoie des renforts à Hannibal, du moins, au début de la guerre.

De plus, plusieurs peuplades se rallient, même provisoirement, à Hannibal. Par ailleurs, Hannibal possède quelques éléphants de guerre dont le rôle est important dans les armées de l’époque et que les Romains connaissent déjà pour en avoir rencontré en se battant contre les troupes de Pyrrhus Ier. Alpes ou dans l’humidité des marais étrusques. Apennins, en route pour l’Étrurie, Hannibal contracte une grave maladie à l’œil droit, avec lequel il n’a par la suite plus jamais bien pu voir. Hannibal traversant le Rhône à la hauteur de Caderousse. Lors de la deuxième guerre punique, après avoir évité de s’attaquer aux villes grecques de Catalogne, Hannibal pénètre en Gaule. Elne à proximité de Perpignan — il se dirige sans encombre jusqu’au Rhône, où il arrive en septembre 218 av.

Article détaillé : Passage des Alpes par Hannibal. Hannibal et ses hommes traversant les Alpes. L’itinéraire emprunté par Hannibal en octobre 218 av. Toutes les hypothèses avancées, souvent par des spécialistes mais aussi par des auteurs plus imaginatifs, le sont sur l’interprétation des textes de Tite-Live et de Polybe, près d’un millier d’ouvrages ayant été déjà écrits sur le sujet. Quel que soit le passage choisi, la traversée des Alpes est l’un des choix tactiques les plus marquants de l’Antiquité. Hannibal parvient à traverser les montagnes malgré les obstacles que sont le climat, le terrain, les attaques des populations locales et la difficulté de diriger des soldats d’origines ethnique et linguistique diverses. Après avoir passé les Alpes et être parvenu dans la plaine du Pô, Hannibal est obligé de combattre les Taurins qui refusent son alliance avec ces troupes très réduites.

Comments are closed.