Conversation avec Bergman PDF

Conversation avec Bergman PDF

Still Alive, l’animal vivant dans la création artistique. Invités : Bernard Conversation avec Bergman PDF, François- Bernard Mâche, Antonella Fenech, Charlène Dray, Guillaume Le Gall, Luc Petton, David Weber-Krebs, Zoe Stillpass, Vinciane Despret, Aldric Beckmann   p.


Au printemps 1990, deux critiques et cinéastes, Olivier Assayas et Stig Björkman, passionnés de leur aîné qu’ils admirent, curieux de sa pensée du cinéma au moment où il a déclaré urbi et orbi son œuvre achevée, décident de partir à sa rencontre. La conversation qu’ils ont rapportée livre une vision à la fois libre et profonde, sincère et sereine dont la relecture aujourd’hui après Sarabande est d’autant plus féconde pour éclairer l’ensemble de l’œuvre.  » Lorsqu’on est un artiste, qu’on crée des films il est très important de ne pas être conséquent. Il faut être inconséquent. Si vous êtes conséquent, la beauté vous échappe, elle disparaît de votre œuvre. Au point de vue des émotions, vous devez être cohérent. C’est interdit de ne pas l’être, mais si vous avez confiance en vos propres émotions, si vous croyez en votre imagination créatrice, vous pouvez être complètement inconséquent. Cela ne fait rien. Parce que vous avez le pouvoir de saisir les conséquences de vos émotions. Pour toujours.

Ce workshop est une occasion de onsidérer les questions relatives à l’espace, à la lumière, au costume, au déplacement et à la parole. En s’appuyant sur un texte, une lettre, un conte, une photo, un souvenir, les étudiants ont été invités à inventer des dialogues, fabriquer des objets, des personnages. Enfin, proposer une mise en scène lors d’une représentation. Apprendre à dessiner le corps humain en mouvement, de façon à avoir un dessin juste, et qui exprime au mieux l’énergie du corps qui bouge. Aborder les rudiments de l’anatomie humaine. Libérer le trait et insuffler de la musicalité et du rythme dans le dessin, en sachant exploiter les blancs de la page, comme le silence en musique. Apprendre à libérer son trait par le mouvement du modèle, la retranscription de la musicalité et du timbre dans le dessin.

Lors de ce workshop  les étudiants se confrontent à l’élaboration et la création de costumes. L’objet ainsi réalisé accompagne une installation, une performnace, vient compléter un projet de scénographie, ou une réalisation collective. Italo Calvino Cosmicomics, les étudiants de 3e année sont invités à mener une recherche théorique ouvrant et interrogeant les champs de la scénographie de spectacle et d’art vivant. Au cours de ce Studio, un nombre de points sont abordés: Cours théoriques d’esthétique et de scénologie sur la relation entre les sciences et la scénographie.

Repérage des problématiques soulevées dans le texte de Calvino. Les étudiants de première année ont proposé un fond de scène pour le théâtre des Variétés, où se déroulera le colloque annuel organisé par l’ESAP. Workshop en partenariat avec l’ESAD Marseille-Méditerranée, l’ESAD Toulon Provence Méditerranée, l’ENSA – Villa Arson En référence à l’exposition Los Angeles, les années cool, au Centre d’art de la Villa Arson, ce workshop revient sur le contexte des années 1960 et des alternatives pensées et organisées par les artistes face au modèle du white cube. Ce moment utopique est interrogé à l’aune de l’époque contemporaine, et des relations multiples entre formats alternatifs et institutionnels.

Ce studio de fabrication construction invitait les étudiants à concevoir des formes et des objets à l’aide de plan côtés sur Illustrator et Sketchup. Il fallait faire une vérification de la faisabilité du projet par l’intermédiaire d’une maquette, apprendre les règles de sécurité relatives à l’utilisation du matériel de découpe et de fabrication et bien sûr respecter l’entretien et le rangement du matériel outil. Le déplacement culturel est l’occasion d’un face à face avec les oeuvres, de discussions critiques, de rencontres avec les artistes et les professionnels de l’art. Péjus, Noss Noss, et Chroniques Parallèles à la Friche Belle de Mai. Présence au spectacle performatif de Julien Prévieux dans le cadre du festival Actoral. Tous les ans, le Pavillon Bosio ouvre ses portes au public.

Dessins, installations, vidéo, volume, projets collectifs, projets scénographiques sont ainsi présentés sous la forme d’un accrochage. Les enseignants et les étudiants accueillent et renseignent les futurs candidats. Une fleur de montagne à huit pétales. Tandis que le titre de cette exposition file la métaphore du jardin botanique, les huit diplômées se tournent résolument vers les formes les plus immatérielles de l’image. On trouvera dans les réalisations de cette promotion beaucoup de vidéo, du mapping, des tutoriels Youtube, des recherches Google improbables, des contenus glanés ici et là.

OBJECTIFS Écrire, découper, réaliser, monter, projeter une séquence de cinéma. MÉTHODE Analyse de films, discussion, écriture, mise en scène, tournage, montage et postproduction. OBJECTIFS Dans le cadre des Imprévus, préparer un spectacle mettant ensemble, dans un même espace, des danseurs, des performeurs, et des dispositifs interactifs. MÉTHODE Ateliers pratiques issus des recherches effectuées entre les étudiants du Pavillon Bosio et les étudiants du département Création et gestion de l’Image numérique de l’Université Aix-Marseille, et quelques étudiants de Maastricht. Travail en commun avec les danseurs- chorégraphes des Ballets de Monte-Carlo. OBJECTIFS : Produire des travaux photographiques en confrontant l’oeuvre de François-Joseph Bosio et la photographie de nos contemporains.

Comments are closed.