Dictionnaire du golfe du Morbihan PDF

Dictionnaire du golfe du Morbihan PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche Article principal : Golfe du Morbihan. Cet article recense les principales îles du golfe du Morbihan. L’orthographe des îlots peut varier selon les sources. Les conditions climatiques dictionnaire du golfe du Morbihan PDF golfe du Morbihan influencent la saisonnalité des herbiers qui disparaissent pendant l’hiver.


Le golfe du Morbihan est une vaste ria ramifiée d’une surface totale de 14500 hectares, dont près du tiers peut découvrir à marée bas autour d’une cinquantaine d’îles et d’îlots. Ses rives se développent sur 250 kilomètres et 20 communes.
Sa magie réside dans les variations continuelles de son paysage, au gré des marées qui modifient sans cesse l’espace. Ce dictionnaire perm de comprendre le golfe du Morbihan sous ses multiples facettes, même les plus cachées en mettant en valeur chaque fois son originalité.
Connaissez-vous la civilisation des Vénètes ? Savez-vous jouer l’aluette ? Connaissez-vous les noms des îles du golfe ? Ce que sont le sinagots et les Guépard ? Craignez-vous le maillet béni ? Visitez-vous les cimetières ? Mangez-vous des rigados, des morgates et du far ? Savez- vous que des dizaines d’écrivains et de voyageurs sont passés par le golfe ? Que les menhirs, dolmens et autres mégalithes n’ont pas encor livré tous leurs mystères ?

Le lecteur curieux naviguera avec bonheur au gré des articles et d’illustrations – pour la plupart inédites – à travers l’histoire du golfe, les personnages qui l’ont marqué, sa géographie particulière, la fragilité de son économie, le poids grandissant de son urbanisation, sa faune et sa flore étonnantes et variées…

François de Beaulieu a tissé depuis son enfance des liens très profonds avec le golfe du Morbihan. Il y a construit ses passions pour l’ethnologie, l’écologie et l’écriture. Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages principalement consacrés au patrimoine naturel et culturel de la Bretagne. Il a publié aux Éditions le Télégramme Quand on parle du loup en Bretagne et, avec le photographe Hervé Ronné, Quatre saisons en Bretagne (2009).

La liste suivante recense 56 îles et îlots. Un cairn est situé au sud de cette île. La plus grande île du Golfe du Morbihan. François de Beaulieu, Dictionnaire du golfe du Morbihan, Éditions Le Télégramme, 2011, 334 p. Information de Géoportail, sauf s’il y a une note particulière. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 1 octobre 2018 à 17:58.

L’île de Gavrinis est située non loin de l’ouverture du Golfe du Morbihan sur la haute mer, à dix minutes en bateau du port de Larmor-Baden, dans le Golfe du Morbihan. Il n’y a pas de bourg sur ce rocher granitique de 750 m de long et 400 m de large, soit 30 hectares environ. L’île est partagée en deux parties : l’une, au sud, appartient au département du Morbihan et l’autre, au nord, est une propriété privée. Une petite chapelle était autrefois édifiée sur Gavr’iniss, à trois cents pas du mystérieux monument. La tradition la donne, comme annexe, à un couvent de Moines rouges, c’est-à-dire aux Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem confondus, par le peuple, avec les Templiers, dont ils héritèrent. Une ferme, pour l’exploitation de l’îlot, a remplacé la chapelle.

Le nouveau propriétaire a eu de nombreux prédécesseurs. On peut mentionner Nicolas Fouquet, puis un de Keryaval. L’île fut vendue comme bien national en 1793 et fut achetée par un Arzonnais, Stéphany, dit l’Ardent. L’île comportait une ferme qui a longtemps été occupée par des Badennois puis des Larmoriens.

En effet, la construction de mots et de noms en vieux breton recourt souvent à l’inversion du déterminant et du déterminé par rapport à l’ordre du français ou à l’ordre habituel en breton actuel où l’on dirait enez ar c’havr. L’étymologie qui a été proposée d’après l’Akkadien qubūru, qui signifie  tombe  ou  trou , pour expliquer le mot gavr n’est pas sérieuse. Il existe un radical vieux celtique, Govero-, qui est associé à l’idée de torrent ou de gouffre. Gavrinis borde le chenal submergé de la rivière de Vannes, là où les courants y sont les plus violents. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Charles-Tanguy Le Roux, Gavrinis et les mégalithes du golfe du Morbihan, Éditions Jean-Paul Gisserot, 2006. Guides archéologiques de la France, Paris, Ministère de la Culture, 1985.

XVIIe colloque interrégional sur le Néolithique : Vannes 1990, actes. Pierre-Ange et son île, Séjour sur l’île de Gavrinis, au cœur du golfe du Morbihan, en compagnie de son nouveau propriétaire, Thalassa, 6 janvier 2012, France 2. LE LITTORAL DE LA FRANCE, 3e partie de Lorient à La Rochelle – Par CH. Lauréat de l’Académie Française, Officier d’Académie. Charles-Tanguy Le Roux, Gavrinis, Éditions Jean-Paul Gisserot, 1995, p. Léon Fleuriot, Dictionnaire des gloses en vieux-breton Paris 1964, p. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 1 septembre 2017 à 01:26. Sauter à la navigation Sauter à la recherche Article principal : Golfe du Morbihan. Cet article recense les principales îles du golfe du Morbihan. L’orthographe des îlots peut varier selon les sources.

Comments are closed.