Economie generale, économie d’entreprise, droit / classes de terminale g1, g2 et g3 PDF

Economie generale, économie d’entreprise, droit / classes de terminale g1, g2 et g3 PDF

52 étudiants et l’orthophonie à 29 autres. Ils ont respectivement déboursé 9500 et 7500 euros pour cette première année. Mais le economie generale, économie d’entreprise, droit / classes de terminale g1, g2 et g3 PDF du projet,  les assertions contradictoires de l’équipe dirigeante décrédibilise cette université privée.


Sur le site Mr Ravaz se dit vice-président de Fernando Pessoa et la mention de directeur a disparu. Bruno Ravaz que nous avons questionné. Toulon Sud-Var et donc fonctionnaire,  il en a même été le président de 2002 à 2007. Cette instance est présidée par  une caution de poids, le neuro-psychiatre Boris Cyrulnik qui rêve d’une université de la petite enfance. Elle est mentionnée nulle part sur le site mais  Mr Ravaz affirme vouloir l’ouvrir dans le futur. En revanche, Roselyne Bachelot s’est retirée le 4 mars dernier du conseil scientifique après avoir donné son accord pendant quelques jours. Pour le moment sont enseignées  l’odontologie, l’orthophonie.

La kiné pourrait probablement s’ouvrir en septembre 2013. Aucun nom ne figure sur le site. Sur place, j’ai quand même rencontrer deux professeurs. Je veux les protéger mais on a communiqué leur CV à Porto , rétorque Bruno Ravaz.

Là aussi, les réponses sont  fluctuantes. Un jour Bruno Ravaz nous parle de stages réalisés dans des cliniques ou cabinets privés. Ce que je souhaite,  c’est ouvrir à Hyères un centre privé de soins comme l’université portugaise Fernando Pessoa l’a fait à Porto avec un hôpital de 200 lits qui vient d’être inauguré , indique-t-il. Portugal Depuis le 20 mars, fait nouveau, Bruno Ravaz indique dans une vidéo que les trois dernières années des cursus se dérouleront à Porto, y compris pour les orthophonistes. Nos étudiants feront des stages en France et au Portugal , soutient le directeur. La validité des diplômes délivrés est discutable C’est là le fait le plus grave. On peut trouver sur le  site internet la mention  suivante :  Le Centre Universitaire Fernando Pessoa France vous propose des études supérieures en santé afin d’obtenir un diplôme qui sera délivré exclusivement par l’Université Fernando Pessoa de Porto dans la discipline choisie .

Les diplômes obtenus sont valables dans toute l’Union européenne A été ajoutée,  il y a quelques jours la précision suivante : La reconnaissance est automatique pour l’odontologie, la pharmacie, les sciences humaines et sociales. Etat peut vérifier le niveau d’enseignement pour autoriser l’exercice sur son territoire. En réalité, le diplôme d’orthophonie obtenu ailleurs qu’en France doit être validé par une commission qui vérifie la qualité de l’enseignement et des stages. Cela est vrai notamment pour les formations belges.

Quant aux autres cursus, le centre universitaire Fernando Pessoa n’est pas habilité par le ministère portugais à dispenser ces formations en France, d’où le petit voyage préconisé à Porto et l’expression diplôme portugais. Mais  là encore cette  précision  est nouvelle et partiellement fausse. Et vous devriez avoir honte de cette prétendue  université  qui contourne les concours d’entrée moyennant une somme rondelette. Ces gamins fainéants accompagnés de leurs parents friqués pourront ainsi obtenir leurs diplômes sans effort.

Quand je vois des P1 à la faculté qui sont obligés de bosser chez Macdo tout en préparant leur concours, je me demande comment vous faites pour dormir la nuit! P1 qui sont obligés de travailler n’auront, dans leur immense majorité, pas leur année. Pas plus que les autres candidats au massacre de n’importe quelle première année un peu hardos, style Droit. BAC , claironnaient comme Graal les politichiens. L’université qui se retrouve à devoir faire barrage, un gâchis humain et matériel sans nom, et là déjà les plus fortunés qui partent à l’étranger, RIEN DE NEUF, au moins là c’est un peu moins faux-derche. Par ce qu’il ne faut pas oublier que la  sélection  telle qu’elle est faite en France ne sert qu’à une chose : CONSERVATION DU NIVEAU DE REVENU DES PROFESSIONS A FRIC.

Ca ne sert qu’à ça, le numerus clausus. Résultat : on est en manque de médecins et les urgences sont pleines de praticiens étrangers. Dans notre beau pays l’égalité des chances à la fac c’est comme la démocratie : une vue de l’esprit. Numérus Clausus, et personne n’est contre, sauf l’Etat !

Numérus Clausus, et forme les praticiens que les Français méritent et ne laisse pas des praticiens au rabais s’installer comme il veulent dans le but de réduire les couts de formations. Les fils de prolos devront passer les concours trés difficile , et les fils de riches achèteront leur diplômes . Et ça se passe sous François Hollande du PS ! Le défilé des 1000 manifestants le vendredi 15 Mars dernier à La Garde, c’est ici ! Pourquoi tant de  haine  envers cette fac privée alors qu’il suffit de passer la frontière espagnole pour trouver la même chose dans chaque grande ville ?

Existe-t-il une pétition de soutien à ce centre universitaire qui va clairement dans le sens de l’intérêt général ? A quand une enquête de la commission européenne sur l’abus de position dominante caractérisé de ce cartel qui s’assume lui-même en tant que tel ? Un cartel comme tu y vas. Si vous estimez que Pessoa sert à repêcher les recalés du concours de . PACES, c’est donc que ce concours fait office de norme pour les admissions, donc arrêtez de le décrier. Enfin, il est un fait que les prétendants ont tous de l’argent !

Comment se fait la deuxième sélection ? Vous français, faites-vous donc tant confiance à cet illustre inconnu de Ravaz pour sélectionner pour vous qui aura le droit d’être médecin plus tard ou pas ? Et on prend alors conscience de l’ampleur de l’aberration économique. Le plus pervers dans tout cela c’est que l’on voudrait nous faire croire que ceci est pour le bien des patients. Pétition des fabricants de chandelles de Bastiat, sauf que là c’est vrai ! Il est fou de vouloir former des chirurgiens-dentistes sans avoir les infrastructures hospitalières pour assurer les stages cliniques dans la même ville universitaire que là où se déroulent les cours! Mais pourquoi est-ce un problème me direz vous ?

Comments are closed.