Epigrammes PDF

Epigrammes PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Bilbilis, une petite ville de Tarraconaise, au nord de epigrammes PDF’Hispanie. En 64, il part pour Rome, où il espère faire fortune en tant qu’écrivain. Il s’installe dans le quartier de Subure, qui est populaire de mauvaise réputation, situé au nord des Forums impériaux.


L’année suivante, en 65, l’échec de la conspiration de Pison déclenche de la part de Néron une période de répression, dont Sénèque et Lucain sont les victimes. Durant cette période, Martial trouve refuge notamment auprès de Quintilien et de Pline le Jeune. Grâce à son talent littéraire, il compose des poèmes pour ses patrons, que ces derniers font passer pour les leurs, ce qui va d’ailleurs pousser Martial à s’attaquer à eux dans son œuvre. On lui accorde le privilège du ius trium liberorum, qui lui confère aussitôt une certaine notoriété sans toutefois résoudre ses problèmes d’argent. Domitien fait de lui un tribun militaire et un chevalier : il acquiert alors une certaine aisance et publie en 84 les Xenia et les Apophoreta. Martial meurt en 104 mais, finalement, dans le regret de sa vie à Rome. Martial, l’empereur Domitien intervenait énormément dans le quotidien des Romains : il avait décidé, par exemple, de faire organiser des combats de gladiateurs annuels à des fins stratégiques.

Ainsi Martial évoque-t-il, dans son œuvre, souvent dans un registre épidictique, les décisions impériales mais aussi les proches de l’empereur, comme l’avocat Regulus, également ami du poète. Martial, Epigrammata, Milan, Udalricus Scinzenzeler, 1490. Ici, tu ne trouveras ni Centaures, ni Gorgones, ni Harpies : notre page sent l’homme. Martial y traite de très nombreux sujets, y expose ses idées, ses opinions, qui, parfois, sont très contradictoires.

Il est vrai que cette idée de contradiction se révèle dans la juxtaposition de thèmes très divers : la critique, le sérieux, les attaques, le vulgaire, le banal s’opposent ainsi à l’amusement, la plaisanterie et à tout ce qui lui paraît digne d’être loué. Répands le sel romain sur tes petites poèmes : que la vie y reconnaisse et y lise ses propres manières. Il évoque beaucoup la vie quotidienne, les monuments romains et procède à des descriptions précises pour prouver la réalité des faits. Il dépeint une Rome épuisante, fatigante, mais l’aime pour sa diversité et sa beauté, que ce soit chez les riches ou chez les clients. Ses épigrammes sont ainsi l’image de l’homme et de la vie romaine. La vie quotidienne romaine, et notamment ses vices, fournissent donc matière à une retranscription de la réalité sociale contemporaine de Martial.

Peu des critiques de Martial ont pour sujet l’empereur qui fait surtout l’objet de louanges. Cependant, il n’hésite pas à s’attaquer aux personnes que l’empereur n’aime pas, bien que cela ne lui rapporte aucun avantage. L’avarice, la cupidité font aussi partie de ses thèmes de prédilection sans oublier son agacement pour le luxe. Pour peindre la société, il ne pouvait se passer d’évoquer le repas du soir, repas principal des Romains, très révélateur de la richesse des gens. Il aborde surtout les invitations à dîner par des patrons méprisants, désobligeants, qui ne pensent qu’à imposer leurs envies. Autour de sa bourgade natale poussaient des vignes.

Comments are closed.