ETRE LIBRAIRE PDF

ETRE LIBRAIRE PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Il a donné son nom au poujadisme, mouvement qui réclame la défense des commerçants et artisans et condamne ETRE LIBRAIRE PDF’inefficacité du parlementarisme tel qu’il était pratiqué dans la IVe République. Pierre Poujade accède brutalement à la notoriété en 1953 lorsqu’il prend la tête d’un groupe de commerçants qui s’opposent de manière musclée à un contrôle fiscal prévu le 23 juillet 1953 dans cette petite localité du sud-ouest de la France.


«Tant qu’il y aura cet engagement culturel chez moi, j’aurai ce désir d’avoir une librairie : cette nécessité de la transmission, de donner à l’autre, de lui dire «j’ai lu, j’ai aimé : allez y, allez y parce que vraiment c’est du plaisir».

Se dire «libraire» suscite généralement des réactions positives : «quel beau métier de travailler au milieu des livres !», «c’est un métier intellectuel»… Mais l’amour des livres ne fait pas tout ! Si cette immersion dans la création littéraire et le monde des idées représente le côté attractif du métier, la manutention et la gestion des stocks ou de l’entreprise pèsent lourdement dans l’emploi du temps. Quant à faire fortune en librairie… Le salaire, souvent modique, coïncide rarement avec le niveau d’études, généralement élevé.
Dans cet ouvrage, nous découvrirons les coulisses et les problématiques de la librairie, nous verrons comment il est possible de devenir libraire, et quelles sont les différentes situations de travail selon les types de magasins. Des libraires, salariés ou chefs d’entreprise, témoigneront des aspects les plus passionnants, mais aussi les plus difficiles, de leur métier au quotidien.

Frédérique Leblanc est enseignante-chercheure en sociologie à l’université de Paris Ouest Nanterre, et membre de l’équipe CSU du laboratoire CRESPPA (CNRS – Paris 8). Son travail de recherche porte sur les identités professionnelles et les rapports entre «emploi», «travail» et «métier». Elle a choisi la librairie comme terrain d’enquête depuis les années 1990 et a réalisé en 2010 une recherche sur la situation de l’emploi en librairie pour le DEPS (ministère de la Culture). Auteure de nombreux articles et publications sur le sujet, elle a notamment publié Libraire, un métier aux éditions L’Harmattan, et dirigé «La librairie : nouveaux concurrents, nouvelles formes de commerce (1945-2007)» dans Histoire de la librairie française (Éditions du Cercle de la librairie), ouvrage co-dirigé avec Patricia Sorel.

Les contrôleurs renoncent à leur mission et des commerçants des départements voisins viennent demander conseil au  papetier de Saint-Céré , devenu entre-temps conseiller municipal. Pierre Birnbaum relève que Pierre Poujade exprime  la thèse future du capitalisme monopoliste d’État qui oppose les seuls monopoles, les  gros bonnets  à tous les petits, à nous autres. Cependant, l’arrivée de la Ve République en 1958 fait rapidement baisser l’influence de Pierre Poujade bien que Georges Pompidou se l’attache. Bien que généralement classé à la droite voire à l’extrême droite de l’échiquier politique, il a soutenu indifféremment des candidats de gauche comme de droite aux élections présidentielles successives. Dans une interview sur RTL, en mai 1978, lorsque Pierre Poujade prend la tête d’une liste aux élections européennes :  Nous allons avoir des élections au Parlement européen.

Les responsabilités du Parlement européen sont extrêmement importantes pour la France en général, et pour les classes moyennes en particulier. Boris Vian dédie ironiquement sa chanson Le Petit Commerce à Pierre Poujade par ces mots d’introduction :  Pour consoler monsieur Poujade : l’histoire d’un artisan qui a réussi . Dérivés du nom de Pierre Poujade, les termes de poujadisme ou poujadiste sont devenus des qualificatifs péjoratifs, désignant des formes jugées démagogiques de corporatisme. Ils ont pris progressivement un sens proche de celui de  populisme . Jean-Pierre Rioux, Histoire de l’extrême droite en France, Points, 1994, p. Cedi Infos no 20, octobre 2003, .

Annie Collovad,  Les poujadistes, ou l’échec en politique , Revue d’histoire moderne et contemporaine, tome 26, janvier-mars 1989, p. André Siegfried, De la IIIe à la IVe République, Grasset, Paris, 1956. Roland Barthes, Mythologies, Seuil, Paris, coll. Dominique Borne, Petits bourgeois en révolte ? De Poujade à Le Pen et à quelques autres, Paris, Éditions Universitaires, 1984.

Comments are closed.