Figures de l’événement: médias et représentations du monde PDF

Figures de l’événement: médias et représentations du monde PDF

Figures de l’événement: médias et représentations du monde PDF sont accessibles en ligne, ici ou sur Cairn. 9000 notices documentaires et reproductions de peintures d’histoire, d’enluminures, de gravures d’illustration et de commentaires de Diderot. Lorsque la revue effectue sa mue en 2007 pour devenir une revue universitaire au sens plein, sous le titre Parlement.


Ce livre accompagne le colloque de l’automne 2000, consacré aux médias d’information et à l’influence qu’ils exercent sur notre vision du monde. A travers des contributions d’historiens, philosophes et sociologues, des points de vue de journalistes et des exposés détaillés de chercheurs spécialisés, il propose quelques repères dans le foisonnement médiatique et suggère d’utiles réflexions critiques. Broché, couverture illustrée, 15 x 21 cm

18 Brumaire, vieux de six mois. 12, « A l’heure du coup d’Etat », 2009, p. Alfred Le Petit, Le Grelot, 28 janvier 1872. Le parkour, en tant que loisir ou discipline sportive autonome, est apparu dans les années 1990.

Le mot  parkour  est une référence au parcours du combattant mais son orthographe est simplifiée pour représenter la simplicité et l’efficacité de la discipline. Parkour est parfois abrégé  pk  ou  PK . L’expression  art du déplacement  est le terme officiel en France selon le Ministère des sports, pour désigner l’ensemble de ces activités sportives. C’est à l’origine une périphrase pour éviter l’ancienne marque commerciale Parkour. Il est parfois utilisé pour désigner une variante enseignée par le groupe Yamakasi, avec des aspects acrobatiques. Les concepts du franchissement d’obstacles et du déplacement efficace existent depuis toujours. En 1998, David Belle et Sébastien Foucan se séparent des Yamakasi.

Les sept autres membres fondateurs popularisent le parkour en France en 2001 grâce au film Yamakasi. Dès 2004, le parkour devient un phénomène Internet mondial sur Internet grâce au fort impact visuel de la discipline. En 2017, le parkour fait toujours plus d’adeptes, en particulier chez les jeunes. Cependant la pratique étant récente et peu encadrée, il arrive souvent que des pratiquants ne travaillent que les mouvements techniques au détriment de tous autres aspects, ce qui n’est pas recommandé. Une façon très courante de s’entraîner est de partir en groupe de quelques personnes à travers la ville ou la campagne, en s’arrêtant de spot en spot pour travailler les gestes techniques.

Les spots sont soit connus à l’avance, soit découverts au fur et à mesure de la déambulation. Le parkour se pratique en extérieur, dans le milieu urbain public ou dans les parcs et forêts mais aussi en salle pour s’entraîner sans se blesser. Ces endroits présentent en effet de nombreux obstacles tels que murs, barrières, arbres et cours d’eau. La plupart du temps l’entraînement se fait au niveau du sol, et parfois, pour des personnes très entraînées, en hauteur, par exemple entre des immeubles d’habitations. Avec son institutionnalisation, la pratique a gagné les gymnases. En général le matériel de gymnastique est détourné pour créer des obstacles et proposer un environnement en mousse moins dangereux.

Les fondamentaux sont un ensemble de gestes techniques utiles en toute circonstance. On peut aussi regrouper sous cette dénomination des connaissances générales comme marcher sur une barrière et les bases de l’escalade. Les mouvements techniques, en général simplement nommés  les techniques  par abus de langage, permettent de franchir des obstacles d’une manière spécifique. Par exemple le saut de précision permet de franchir un vide avec un point de réception étroit : du rebord d’un muret à un autre.

Dans l’idéal, le traceur doit adapter ses mouvements à tout obstacle qui est sur sa route sans suivre de schéma fixe. Balancé  balancement suspendu à une barre ou une branche, en général une sorte de prise d’élan avant de lâcher la barre pour enchaîner sur un autre mouvement. Lâché  consiste à se lâcher d’une hauteur en se pendant par les bras puis en effectuant un saut de fond ou en se rattrapant à un autre objet situé en contrebas. Le lâché horizontal consiste à se rattraper avec les bras sur un autre appui situé à la même hauteur, souvent après un balancé.

Comments are closed.