Former à la coopération et à la participation de 5 à 14 ans PDF

Former à la coopération et à la participation de 5 à 14 ans PDF

Scouts et guides de différents pays lors du Moot Scout mondial de 1996. Lord Robert Former à la coopération et à la participation de 5 à 14 ans PDF-Powell, un général britannique à la retraite, en 1907, à Brownsea. Le scoutisme est un mouvement de jeunesse reposant sur l’apprentissage de valeurs fortes, telles que la solidarité, l’entraide et le respect.


Au sens strict, ces termes désignent les jeunes garçons âgés de 12 à 17 ans. Au sens plus large, les encadrants, les animateurs ou les anciens membres sont des scouts, ou  restent des scouts dans l’âme . Le guidisme est l’équivalent féminin du scoutisme. Croquis de Burnham par Baden-Powell en Rhodésie, en 1896. En Rhodésie du Sud en 1896, Frederick Russell Burnham avait enseigné des techniques de survie à Robert Baden-Powell, devenant ainsi l’une des sources d’inspiration de la création du scoutisme. 16 mai 1900, Baden-Powell est acclamé comme un héros et est nommé major-général par la reine elle-même.

Il constate que  Aids to scouting  a un immense succès auprès des garçons britanniques et est utilisé par des éducateurs. Il reçoit même beaucoup de courriers de garçons lui demandant des conseils. S’inspirant de nombreuses expériences éducatives auprès des mouvements de jeunesse de l’époque, il reprend des éléments entiers des méthodes d’autres associations, suscitant parfois des conflits comme celui qui l’oppose à Ernest Thompson Seton. Mais ce qui le caractérise c’est sa capacité à synthétiser toutes ces lectures et toutes les expériences sur lesquelles il s’est documenté pour produire un mouvement de jeunesse qui possède ses propres références et ses rites caractéristiques.

Mais ce qui marque également Robert Baden-Powell, c’est sa propre adolescence et son environnement familial. Son enfance est bercée par le récit des aventures de son grand-père, l’amiral William Henry Smyth. Il pratique la voile avec ses frères, ce qui lui inspire plus tard plusieurs récits autobiographiques, notamment la construction du voilier de son frère avec quelques amis du métier. Il apprend la répartition des responsabilités à bord, l’acquisition de compétences et la vie d’équipage.

Un autre de ses ancêtres, John Smyth, explorateur, avait traversé l’Océan et sillonné la Virginie, alors territoire inexploré. Pierre sur Brownsea Island commémorant le premier camp scout. En 1907, alors âgé de 50 ans, il organise un camp de quinze jours avec une vingtaine de garçons de différentes classes sociales sur l’île de Brownsea, qui débute le 29 juillet. Il y teste ses idées d’éducation par le jeu, d’indépendance et de confiance. Baden-Powell pensait alors que ce livre pourrait donner des idées aux jeunes pour se regrouper en organisations.

En effet, les premières patrouilles de scouts furent créées et Baden-Powell reçut de nombreuses demandes d’aide. Il les encouragea et le développement du mouvement scout commença au Royaume-Uni avec la création des scouts marins, des scouts de l’air et d’autres unités spécialisées. Baden Powell dirigea avec son frère Warington un camp nautique en 1908, à Buckler’s Hard, dans le Hampshire, en Angleterre, peu après celui de Brownsea Island en 1907, avec là aussi une vingtaine de garçons posant les fondations des  Sea Scouts . C’est ainsi que Baden-Powell en vint à lancer le scoutisme marin avec l’aide de son frère Warington, avocat à l’amirauté, marin expérimenté et promoteur de la navigation en canoë. Baden-Powell ne pouvant plus conseiller personnellement chaque jeune qui lui demandait de l’aide, il décida de mettre en place une formation des adultes pour l’encadrement. Le Wood Badge course est alors créé à ce propos. En 1919, Gilwell Park près de Londres est acheté afin d’être utilisé comme camp et site d’entraînement pour les adultes.

Le scoutisme a commencé à se répandre à travers la Grande-Bretagne et l’Irlande bien avant la publication du Scouting for boys de Baden-Powell et il s’étend rapidement dans l’empire britannique. Le premier rally scout se tient au Crystal Palace à Londres en 1910. Il attira 10 000 garçons ainsi que de nombreuses filles. Le mouvement scout a pour but de contribuer au développement des jeunes en les aidant à réaliser pleinement leurs possibilités physiques, intellectuelles, sociales et spirituelles, en tant que personnes, que citoyens responsables et que membres des communautés locales, nationales et internationales. L’adhésion à des principes spirituels, la fidélité à la religion qui les exprime et l’acceptation des devoirs qui en découlent.

Comments are closed.