François Mauriac PDF

François Mauriac PDF

Il a été aussi adapté au cinéma en 1962 par Georges Franju et en 2012 par Claude Miller. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Au premier chapitre Thérèse sort du palais de justice dans la nuit. Une ordonnance de non-lieu vient d’françois Mauriac PDF prononcée.


Des personnages hors normes, émouvants… à jamais présents dans la mémoire. Du jamais lu ! Mieux qu’une biographie, un livre unique par le caractère même de son étude. L’ouvrage le plus complet sur Mauriac et son oeuvre, préfacé par Jean Mauriac. Un livre de référence.

Thérèse ne sera donc pas poursuivie par la justice, et pourtant tous la savent coupable : son père qui est venu la chercher, son avocat qui l’accompagne, son mari qui l’attend en leur propriété d’Argelouse, le lecteur enfin, qui s’attache cependant à elle car il la sent victime. Ainsi les chapitres II à VIII constituent un long monologue intérieur par lequel le lecteur entre dans l’intimité de la pensée de Thérèse. C’est à la fois un retour sur le passé et une projection sur l’avenir. Thérèse prépare, construit à l’intention de Bernard, son mari, une longue confession, qui n’est pas véritablement une plaidoirie, mais une mise à plat, un effort d’honnêteté pour essayer de comprendre ce qui s’est passé, comment elle a pu en arriver, froidement, à lui administrer du poison avec bel et bien l’intention de lui donner la mort.

Le sens de la vie de Thérèse est inscrit dans ces lignes :  Matinées trop bleues : mauvais signe pour le temps de l’après-midi et du soir. Elles annoncent les parterres saccagés, les branches rompues et toute cette boue. Thérèse ne nie pas son crime mais cherche à l’expliquer. Elle n’a pas réfléchi, n’a rien prémédité, à aucun moment de sa vie. Seule son enfance a été heureuse. Tout le reste de sa vie est comme marqué de la fatalité, elle n’en a pas été maître : mariée par convention, sans amour, seule au sein du couple, étrangère à son mari, Thérèse se sent prisonnière, son horizon est borné et sa vie ne lui appartient pas. La longue confession qu’imagine Thérèse devrait permettre à son mari non pas d’excuser sa femme, de lui pardonner, mais peut-être tout simplement de l’approcher et de la comprendre.

Comments are closed.