Histoire de l’Angleterre PDF

Histoire de l’Angleterre PDF

Nechtansmere contre les Pictes en 685. Les côtes de l’île sont pillées par les flottes danoises et norvégiennes avant qu’un véritable processus de colonisation ne débute dans le nord et l’est de l’Angleterre, une région appelée par histoire de l’Angleterre PDF suite Danelaw. Angleterre par le Danois Knut le Grand en 1016. Les principales sources littéraires concernant la période anglo-saxonne sont au nombre de quatre.


Des premiers établissements humains au Néolitique jusqu’à l’arrivée de John Major à Downing Street, des grandes invasions jusqu’aux migrations contemporaines, de la conquête progressive de l’ensemble de la Grande-Bretagne et de la constitution du Royaume-Uni jusqu’à l’édification du plus grand empire colonial que l’Histoire ait connu, de la révolution politique du XVIIe siècle à la formidable mutation économique du XVIIIe siècle, de la résistance à Napoléon jusqu’à la victoire de 1945, de l’invention du sport à la domination de sa langue, de l’Habeas corpus au Welfare State, l’Angleterre a largement contribué à façonner le monde.Il est assez vain d’expliquer, comme on l’a beaucoup fait, par la géographie la puissance et la prospérité qui furent celles de l’Angleterre: tous les royaumes insulaires n’ont pas connu sa fortune maritime, et le charbon est l’une des sources d’énergie les plus répandues qui soient. D’ailleurs, son aventure au grand large n’a guère duré que deux siècles tandis que sa participation à l’histoire de l’Europe s’ouvre avec le débarquement de César. L’histoire politique, la chronique des règnes et des guerres ne rendent pas davantage compte de cette surprenante destinée. Seule une mise en perspective, sur le temps long, d’un faisceau de phénomènes variés _ sociaux, culturels, religieux, économiques… (sans pourtant négliger l’événement et l’action des hommes) _ permet de proposer aux Français quelques clés et de les initier à une histoire inextricablement liée à la leur.Professeur à l’université Paris III, Roland Marx est spécialiste de l’histoire des îles Britanniques à laquelle il a consacré de nombreux travaux.

Gildas le Sage, un moine breton. Son objectif principal est de fustiger les rois bretons contemporains, mais il offre un aperçu, partiel et partial mais unique, de l’histoire anglaise jusqu’à son époque. Wessex, retrace l’histoire des royaumes anglo-saxons depuis leurs origines légendaires sous une forme annalistique, en s’appuyant sur une grande variété de sources, dont Bède. D’autres éléments viennent appuyer les sources écrites, comme l’archéologie ou la toponymie. Les pratiques funéraires et l’usage des terres permettent de retracer la progression de la colonisation anglo-saxonne. Articles connexes : Grande-Bretagne post-romaine et Colonisation de la Grande-Bretagne par les Anglo-Saxons. Il est difficile d’établir une chronologie cohérente de la période séparant le retrait romain de Grande-Bretagne de la fondation des royaumes anglo-saxons.

Les témoignages archéologiques des dernières années de présence romaine montrent des signes indéniables de décadence. Côte saxonne  se compose en fait de comptoirs où les Saxons sont établis, non de forteresses édifiées contre leurs attaques. Même si la puissance romaine se retire, il est possible que le mode de vie romanisé se soit perpétué pendant plusieurs générations. La Bretagne romaine semble s’être divisée en plusieurs royaumes distincts, mais réunis par un conseil de contrôle commun. Selon Gildas, ce conseil invite des mercenaires saxons en Bretagne pour repousser les pillards, mais ceux-ci se révoltent lorsqu’ils ne sont plus payés.

Comments are closed.