Histoire des découvertes et conquestes des Portugais dans le Nouveau Monde. Tome 2 PDF

Histoire des découvertes et conquestes des Portugais dans le Nouveau Monde. Tome 2 PDF

On le connaît surtout pour un ouvrage d’ethnographie qui lui a valu d’être considéré comme un pionnier de cette discipline. Vie quotidienne des Amérindiens en Nouvelle-France. Fabrication du sirop d’érable par les Amérindiens en Nouvelle-France. Lafitau histoire des découvertes et conquestes des Portugais dans le Nouveau Monde. Tome 2 PDF un observateur attentif des coutumes amérindiennes.


Histoire des découvertes et conquestes des Portugais dans le Nouveau Monde. Tome 2 / … par le R. P. Joseph-François Lafitau,…
Date de l’édition originale : 1733

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Il fait paraître en 1724 Mœurs des sauvages américains comparées aux mœurs des premiers temps, où il tente, en les mettant en parallèle avec celles des sociétés de l’Antiquité, de démontrer que les mœurs des Iroquois ne sont pas aberrantes. Il découvre le système de parenté des Iroquois et l’importance des femmes dans leur société. Il a été, dit William N. Son ouvrage a été traduit en néerlandais de son vivant même, et d’autres traductions ont suivi. Toutefois, le fait central ici n’est pas l’antériorité de l’envoi de la plante en France, mais l’identification du ginseng chinois et du ginseng américain et ses conséquences économiques. Lafitau, puis les Amérindiens, puis les botanistes parisiens ont considéré comme identiques les plantes américaine et chinoise.

De plus, Lafitau est certainement à l’origine de ce qu’on appellerait en termes modernes un coup médiatique suivi, en économie, d’une ruée vers l’or. 1709 : Pierre Jartoux, missionnaire jésuite en Chine, est en voyage de cartographie en Tartarie. 1716 : Lafitau tombe sur du ginseng près d’une maison qu’il fait construire. Les fruits rouges sont bien visibles. On  part pour Montréal, on se rend à la mission et on trouve la plante. 1718 : Le mémoire de Lafitau au Régent paraît en France.

Comments are closed.