Histoire du rire et de la dérision (Nouvelles Etudes Historiques) PDF

Histoire du rire et de la dérision (Nouvelles Etudes Historiques) PDF

Homère VIIe s av JC – ? Poète épique grec, considéré comme l’auteur de l’Iliade et de l’Odyssée, et dont l’existence fut entourée de légendes dès le VIe s. Hérodote pensait histoire du rire et de la dérision (Nouvelles Etudes Historiques) PDF’il était originaire d’Asie Mineure.


Le rire est une vertu que Dieu a donnée aux hommes pour les consoler d’être intelligents, disait Marcel Pagnol. Une vertu qui a plus de deux mille ans, comme en témoignent les recueils d’histoires drôles dont Grecs et Romains étaient déjà friands. Mais peut-on rire de tout ? Oui, affirme Démocrite, dont le rire désabusé a des accents étonnement modernes. Oui, dit aussi Cicéron qui répertorie mille façons de faire rire. Non, proclament en revanche les pères de l’Eglise, car le rire est un phénomène diabolique, une insulte à la création divine, une manifestation d’orgueil. Leurs arguments ne sont cependant guère entendus au Moyen Age :.les rois s’entourent de fous, les hommes jouent à se moquer les uns des autres lors des charivaris, et l’humour, qui n’est encore que parodie, se glisse même dans les sermons des prédicateurs.
Avec Rabelais apparaît une autre façon de rire, un rire ambigu qui ébranle toutes les certitudes et se prolonge au-delà de la Renaissance, tour à tour picaresque, grotesque, burlesque. La monarchie absolue veut faire rentrer les rieurs dans le rang. Mais peut-on domestiquer le rire ? Déguisé en humour acide, il ronge peu à peu les fondements du pouvoir et de la société. C’est tout naturellement qu’au XIXº siècle il trouve son terrain de prédilection dans la satire politique, tandis que les philosophes dissèquent ses vertus, parfois pour les déplorer, et que Baudelaire recherche le  » comique absolu « . L’ironie devient un mode de relation entre l’homme et le monde. Elle protège contre l’angoisse et l’exprime en même temps.  » Je ris avec le vieux machiniste Destin « , écrit Victor Hugo qui fixe en des formules immortelles l’ambiguïté du rire. Avec les Zutistes, Fumistes et autres J’menfoutistes, le XIXº siècle s’achève sur une apothéose du rire insensé. Le monde désormais va tout tourner en dérision, ses dieux comme ses démons.

Georges Minois, professeur d’histoire et historien des mentalités religieuses, est l’auteur de nombreuses synthèses sur le culture occidentale. Il est en particulier l’auteur de « l’Histoire de l’athéisme »

La tradition le représentait vieux et aveugle, errant de ville en ville et déclamant ses vers. C’est le récit d’un épisode de la guerre de Troie : Achille, qui s’était retiré sous sa tente après une querelle avec Agamemnon, revient au combat pour venger son ami Patrocle, tué par Hector. Après avoir vaincu Hector, Achille traîne son cadavre autour du tombeau de Patrocle, puis le rend à Priam, venu réclamer le corps de son fils. Est jeune encor de gloire et d’immortalité. Ascra, Béotie, milieu du VIIIe s. Hésiode entend démontrer les vertus du travail et de la justice. Paros vers 712 – vers 664 av.

Considéré comme le premier poète lyrique grec, Archiloque passe pour avoir inventé la poésie en vers ïambiques, poésie de la passion et de la satire mordante. Il contribua par ses chants à ranimer le courage des Spartiates dans la deuxième guerre de Messénie. Alcman naquit à Sardes, en Lydie. Selon la légende, il était un esclave affranchi devenu citoyen de Sparte. Il inventa les Parthénies, des chants en dialecte dorien destinés à être interprétés par des chorales de jeunes filles, ce qui fait de lui le créateur du lyrisme choral en strophes.

Il écrivit également des hymnes au mariage et des poèmes célébrant l’amour et le vin. Milet vers 625 – vers 547 av. Savant et philosophe grec de l’école ionienne, l’un des Sept Sages de la Grèce. Il aurait rapporté d’Égypte et de Babylone les éléments de la géométrie et de l’algèbre.

Comments are closed.