Légendes et souvenirs des Hautes-Vosges PDF

Légendes et souvenirs des Hautes-Vosges PDF

Premier Livre de Samuel, qui fait partie de la Bible. Les circonstances et légendes et souvenirs des Hautes-Vosges PDF de son élection comme roi par le prophète Samuel sont décrites dans I Samuel 8-12. Samuel se faisait vieux et ses fils n’avaient pas la faveur du peuple pour lui succéder. Les ânesses de son père s’étant égarées, Saül partit avec un serviteur à leur recherche.


Extrait : « Au centre de la majestueuse forêt qui domine Plainfaing, au Nord-Est, se dresse le colossal rocher de Hangochet. La forêt est une sapinière pure, aux arbres géants, d’un feuillage velouté comme une tapisserie d’Orient. »

À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN :

Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants :

• Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin.
• Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

Ils traversèrent la montagne d’Éphraïm, le pays de Shalisha et le pays de Benjamin jusqu’au pays de Çuph sans les trouver. Mais le prophète Samuel convoqua le peuple à Mitzpah pour confirmer son nouveau statut. Saül retourna chez lui pour reprendre ses tâches habituelles. Saül hérita donc de la tâche de libérer le pays de la pression des Philistins. Toujours selon le récit du Premier Livre de Samuel, il rassembla une armée forte de 3 000 hommes.

Les Philistins avaient posté un camp à Géba. Jonathan se débarrassa du préfet des Philistins et déclencha une réaction des Philistins contre Israël. Mikmas que Saül avait évacué en partant pour Guilgal. Selon le terme commandé par Samuel, Saül s’y terra pendant sept jours avant de faire tout mouvement. Le septième jour, son impatience le poussa à offrir un holocauste, mais le prophète Samuel arriva pour le prévenir des conséquences de sa désobéissance en n’attendant pas assez longtemps. Par cette action, Saül allait perdre sa royauté sur Israël.

Il constata que ses troupes étaient réduites à six cents hommes quand il partit de Guilgal pour Mikmas contre les Philistins. La séparation de David et Jonathan, 1873. Jonathan, impatient, organisa avec son écuyer un assaut à l’insu de Saül et de son armée. Ils surprirent et massacrèrent vingt Philistins, ce qui sema le désordre et la terreur chez les ennemis. Tous les Israélites qui avaient déserté Saül se rallièrent à lui pour talonner les Philistins. Jonathan fit cependant l’erreur de violer une interdiction de manger proclamée par son père et ce dernier menaça de l’immoler pour sa désobéissance.

Bien qu’il fût reconnu coupable pour son geste, Jonathan fut sauvé par le peuple qui s’opposa à la condamnation. Saül renonça ensuite à poursuivre les Philistins et mit ainsi fin aux conflits, ce qui représenta son second succès militaire. Le règne de Saül se poursuivit cependant dans la guerre contre plusieurs ennemis dont il sortit toujours vainqueur. La guerre contre les Amalécites est la seule qui soit rapportée en détail.

Comments are closed.