L’abstraction matérielle PDF

L’abstraction matérielle PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Il peut sembler a priori l’abstraction matérielle PDF de simuler d’autres machines sur une machine hôte : un système d’exploitation est conçu pour utiliser un matériel qui est entièrement sous son contrôle. La juxtaposition de plusieurs systèmes non conçus pour communiquer entre eux peut faire craindre des inefficiences auxquelles s’ajoute le fait que le processus de virtualisation va consommer des ressources.


En période troublée, le fondement de la politique consiste à décider entre la guerre et la paix, entre la mort et la vie. En période apaisée, cela consiste à décider de la création et de la distribution de l’argent. Décider des effets qu’on en escompte (la liberté individuelle ou l’aliénation du plus grand nombre) ou que l’on cherche à empêcher (la misère, des inégalités indécentes, la sécession des plus riches) ; décider de ce qui, dans la vie sociale, mérite d’être monétisé et de ce qui doit au contraire en être protégé ; décider de ce qui doit être cédé à la libre initiative de chacun et de ce qui doit en être prélevé par la puissance publique ou la pression sociale pour être ensuite redistribué suivant des modalités et des fins elles-mêmes à délibérer collectivement.
Ce livre, issu des regards et des impasses croisés de l’économie et de la philosophie, cherche à montrer que l’argent est d’essence politique. Ce qui signifie au moins deux choses. D’abord qu’il n’y a pas là de vérité strictement morale ni strictement économique : il n’existe pas de bon rapport personnel à l’argent et pas davantage de science exacte de la monnaie – ni de la création monétaire, ni du juste prix, ni de sa juste répartition. Et ensuite que l’argent est avant tout politique en tant qu’il noue l’intime et le public, les pulsions et le froid calcul, les corps et les fantasmes, en bref le plus matériel et le plus abstrait. L’argent est une abstraction matérielle, un signe vide mais commun surgi du tréfonds de nos corps jouissants et qui détermine l’existence du plus grand nombre tant qu’il n’est pas pensé et pris en charge sans relâche par l’ensemble d’une communauté politique.

Le tableau n’est pas aussi sombre. Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Dépend de l’implémentation de la machine virtuelle. Dans la deuxième moitié des années 1980 et au début des années 1990, on a créé des embryons de virtualisation sur des ordinateurs personnels. University of Campinos, University Carlos III of Madrid, University of the Basque Country, University of Patras, etc. Afin d’avoir une idée théorique des performances des applications au sommet, il faut comparer verticalement l’empilement de couches.

Il est possible d’élargir les schémas en rajoutant des environnements virtualisés consommant également des ressources de l’hôte. Un isolateur est un logiciel permettant d’isoler l’exécution des applications dans ce qui est appelé des contextes, ou bien zones d’exécution. Le noyau user-space a donc son propre espace utilisateur dans lequel il contrôle ses applications. Cette solution est très peu performante, car deux noyaux sont empilés et l’isolation des environnements n’est pas gérée et l’indépendance par rapport au système hôte est inexistante.

Elle sert surtout au développement du noyau. Ce logiciel permet de lancer un ou plusieurs OS invités. OS invités, ces derniers croient dialoguer directement avec ledit matériel. Cette solution est très comparable à un émulateur, et parfois même confondue. Cette solution isole bien les OS invités, mais elle a un coût en performance.

Ce coût peut être très élevé si le processeur doit être émulé, comme cela est le cas dans l’émulation. En échange cette solution permet de faire cohabiter plusieurs OS hétérogènes sur une même machine grâce à une isolation complète. Un hyperviseur de type 1 est comme un noyau système très léger et optimisé pour gérer les accès des noyaux d’OS invités à l’architecture matérielle sous-jacente. Le support de la virtualisation peut être intégré au processeur ou assisté par celui-ci, le matériel se chargeant, par exemple, de virtualiser les accès mémoire ou de protéger le processeur physique des accès les plus bas niveaux.

Comments are closed.