L’action sociale à la SNCF 1945-1985 PDF

L’action sociale à la SNCF 1945-1985 PDF

La commune n’est traversée que par de petits axes départementaux visant à relier les petites communes du Marensin entre l’action sociale à la SNCF 1945-1985 PDF. Article détaillé : Liste des navettes estivales des Landes.


A partir de nombreux entretiens menés depuis une dizaine d’années, de l’exploitation d’archives internes, collectées et conservées, des travaux de recherche existant, cet ouvrage constitue un témoignage précieux sur le développement des services sociaux à la SNCF, dans un contexte original tant du point de vue institutionnel que du point de vue social. 1945-1985 : ces seuils chronologiques peuvent étonner, car ils ne correspondent qu’en partie aux inflexions globales de la société française. Pour la SNCF, ce sont, après 1945, des années de reconstruction et de modernisation rapide du réseau ferré, de recrutement, de mise en place et d’évolution des structures de management (dirait-on maintenant) comme de concertation entre direction et représentants du personnel. Plus particulièrement pour son action sociale, dont le fonctionnement obéit à des règles spécifiques, dérogatoires au droit commun, s’ouvre une période de développement et de diversification des activités, de professionnalisation des personnels, de réflexion sur les politiques sociales de l’entreprise.

Pendant la période estivale un réseau de navette dessert la Communauté de communes Côte Landes Nature reliant les bourgs aux plages. Une borne de la sauveté de Saint-Girons. Ainsi, on sait qu’à cette époque, la sauveté de Saint-Girons fut édifiée. Marensin, dont la commune de Vielle. Les données manquantes sont à compléter. L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Près de la plage de la Lette Blanche.

Le courant d’Huchet commence sa route vers l’Océan à proximité du bourg de Vielle. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016. Accueil – Communauté de communes Cote Landes Nature , sur www. Vielle-Saint-Girons , OFFICE DE TOURISME, VIELLE-SAINT-GIRONS Station Verte, vacances, weekend, tourisme , sur vielle-saint-girons. Sylvoécorégion F 21 Landes de Gascognes  , sur inventaire-forestier.

Vielle-Saint-Girons – Mon Environnement en Aquitaine , sur macommune. Bénédicte Boyrie-Fénié, Christine Bonneton, 1991, 431 p. Laurent Bonnet, La manuel d’Histoire et géographie du PE, Hachette Éducation, 2008, 320 p. Météo Express – Climat Français , sur www. Julien Lesbats, Toponymie des Landes: recherches historiques, 1978, 99 p.

Vielle-Saint-Girons – Notice Communale , sur cassini. Françoise Divorne, Les Bastides d’Aquitaine, du Bas-Languedoc et du Béarn: essai sur la régularité, Archives d’architecture moderne, 1985, 119 p. Bartolomé Bennassar, Les catastrophes naturelles dans l’Europe médiévale et moderne: actes des XVe Journées internationales d’histoire de l’Abbaye de Flaran, 10,11 et 12 septembre 1993, Presses Univ. Protestations paysannes dans les Landes: les gemmeurs en leur temps, 1830-1970, Harmattan, coll. Maurice Bordes, Histoire de la Gascogne contemporaine: des Landes aux Pyrénées, Horvath, 1983, 371 p. Tresors d’archives des Landes, le Festin, 2007, 144 p.

Comments are closed.