L’Africain PDF

L’Africain PDF

Cet article est une ébauche concernant l’Afrique. L’Afrique de l’Est est une région de l’Afrique. Elle désigne généralement les pays de la vallée du grand rift africain. Madagascar, le Malawi et le Mozambique sont parfois l’Africain PDF inclus dans cette zone.


« J’ai longtemps rêvé que ma mère était noire. Je m’étais inventé une histoire, un passé, pour fuir la réalité à mon retour d’Afrique, dans ce pays, dans cette ville où je ne connaissais personne, où j’étais devenu un étranger. Puis j’ai découvert, lorsque mon père, à l’âge de la retraite, est revenu vivre avec nous en France, que c’était lui l’Africain. Cela a été difficile à admettre. Il m’a fallu retourner en arrière, recommencer, essayer de comprendre. En souvenir de cela, j’ai écrit ce petit livre. »

Zheng He, navigateur et explorateur chinois, dans ses expéditions de 1413-1415 et 1420-1421, visite la région. Dans la période coloniale, une grande partie est colonisée par l’Empire britannique, à l’exception de Madagascar, colonisé par le Second Empire français. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 14 août 2018 à 16:52. Il appartenait à la famille des Scipions, branche de la gens Cornelia. Il est le fils de Publius Cornelius Scipio, consul en 218 av. Articles détaillés : Cornelius Scipio et Généalogie des Scipiones-Gracchi-Aemilii.

Gnæus Cornelius Scipio Calvus sont envoyés en Hispanie pour combattre les armées carthaginoises dirigées par Hasdrubal Barca. Rome, personne ne se propose pour remplacer les deux Scipions tués par les Carthaginois. Seul Publius Cornelius Scipio, malgré son jeune âge, se présente pour mener la guerre d’Espagne à la place de son père et de son oncle. Il est alors nommé proconsul en Espagne, en 211 av. Il y rassemble les restes des armées romaines défaites et, fort de nouvelles recrues, entame la reconquête de l’Espagne. Au printemps de l’année 209 av.

La ville était entourée d’eau sur trois côtés. Bétique, qui quitte l’Espagne pour rejoindre son frère Hannibal en Italie. Hasdrubal Gisco la bataille d’Ilipa, qui lui assure le contrôle de toute la Bétique. Dans le même temps, il se rend en Afrique pour détacher le roi numide Syphax de l’alliance carthaginoise. Le hasard fit qu’il se trouva à la cour du roi en même temps qu’Hasdrubal Gisco. Scipion parvint à convaincre Syphax de faire alliance avec Rome. Il affronte aussi le soulèvement de tribus ibériques qu’il vainc à l’automne 206.

Afin de montrer sa bonne volonté et pacifier l’Espagne, il s’abstient de sévir contre les vaincus et exige seulement le paiement d’un tribut qui sert ensuite à régler la solde de ses troupes. CIL II, 03836, conservée au musée historique de Sagonte. Une fois élu consul pour l’année 205 av. Scipion a pour but affiché de se faire attribuer l’Afrique comme province et d’y porter la guerre. Un débat animé a lieu au Sénat.

Avant de partir pour l’Afrique, Scipion pacifie la Sicile où des habitants de Syracuse se plaignaient d’être spoliés par des Italiens. Il passe ensuite le détroit et s’empare de la ville de Locres, qui s’était ralliée aux Carthaginois. Son départ est assombri par une mauvaise nouvelle : le numide Syphax, qui a épousé Sophonisbe, la fille d’Hasdrubal Gisco, a rejoint le camp carthaginois. Les débuts de la guerre sont favorables aux Romains mais devant Utique, Scipion échoue. Il réussit à vaincre le général carthaginois Hannon par une ruse : la cavalerie de Massinissa entraîne les troupes carthaginoises dans une embuscade au lieu dit la tour d’Agathocle, où les attend l’armée de Scipion. Hannon perd beaucoup d’hommes dans l’affaire.

Les résultats de cette première année de campagne sont mitigés : malgré quelques succès il doit toujours faire face à deux armées, dont les forces combinées sont supérieures aux siennes et ses lignes de communication avec l’Italie sont fragiles. Son commandement est néanmoins prorogé pour l’année 203 av. Les forces carthaginoises et numides campent à quelque dix kilomètres au S. Le Sénat de Carthage craint que Scipion ne mette le siège devant la cité. Il rappelle alors Hannibal qui était installé dans le Bruttium en Italie. On précise parfois Africanus major pour le distinguer de Scipion Émilien qui reçut aussi le surnom d’ Africain .

Comments are closed.