L’exégèse d’Isaïe 8, 1-8 (Études d’histoire de l’exégèse) PDF

L’exégèse d’Isaïe 8, 1-8 (Études d’histoire de l’exégèse) PDF

Quel os Dieu a-t-il vraiment pris à Adam pour l’exégèse d’Isaïe 8, 1-8 (Études d’histoire de l’exégèse) PDF Eve ? Techno  du Monde dans lequel elle est publiée, m’ont fait part de leur détresse et de leur sensation de manque. La création d’Eve selon une mosaïque de la Chapelle palatine de Palerme.


La péricope Isaïe 8, 1-8 se révèle d’une richesse prodigieuse : la naissance du fils du prophète, répondant au nom étrange de Maher-Shalal-Hash-Baz, n’est pas sans lien avec celle de l’Emmanuel, au chapitre précédent. Si elle évoque le cours tranquille de la rivière Siloé, les versets bruissent surtout des guerres et des conflits du Proche-Orient ancien, avec l’inexorable montée en puissance du royaume d’Assyrie. Après un exposé fouillé des difficultés diverses du texte hébreu, quatre étapes de l’histoire de l’exégèse de ce texte sont étudiées. La traduction des Septante présuppose un certain nombre d’options, qui ne manqueront pas de peser sur la tradition chrétienne antique. La même constatation vaut autant pour l’exégèse juive, dont un très riche panorama nous est présenté ici, que pour l’exégèse des XVIe-XIXe siècles. L’exégèse chrétienne du Moyen Âge est marquée par le commentaire de Jérôme ; mais les commentateurs ne cessent d’approfondir la recherche et d’apporter des éléments innovants, tant à l’époque carolingienne qu’aux XIIe et XVIIIe siècles. L’exégèse protestante du XVIe siècle est aussi bien historique que morale et christologique ; de Joannes OEcolampade à Augustin Marlorat, c’est ici encore un corpus d’une grande richesse qui est examiné. De la sorte, l’ensemble du volume propose un parcours exégétique d’un extrême intérêt, qui confirme l’importance du champ disciplinaire encore peu fréquenté qu’est l’étude de l’histoire de l’exégèse. Ce volume est issu de la cinquième des « Journées bibliques », organisées par le Laboratoire d’études des monothéismes / Institut d’études augustiniennes (CNRS-EPHE Sciences religieuses-Paris IV) et le Croupe de recherches sur les non-conformistes religieux des XVIe et XVIIe siècles et l’histoire des protestantismes (CRENEP, Faculté de théologie protestante de l’université de Strasbourg).

L’Eternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme. C’est ainsi que la Bible décrit la création d’Eve, à partir d’une côte d’Adam. Scott Gilbert s’est donc adjoint les services de Ziony Zevit. Hormis quelques rares cas pathologiques d’ossification pénienne, l’homme a quant à lui égaré cet ustensile quelque part au cours de son évolution et cette absence n’a pas pu passer inaperçue auprès des peuples de l’Antiquité qui vivaient dans la proximité des animaux. Enfin, Scott Gilbert a, non sans humour, gardé pour la fin un dernier et subtil argument anatomique.

Le texte de la Genèse, en disant que Dieu  referma la chair  au terme de son prélèvement chirurgical, sous-entend une cicatrice, voire une suture. Jusqu’à quarante ans, j’ai cru que c’estoit un os , disait Henri IV en parlant de la partie virile de son anatomie. Puis, le Vert Galant a dû déchanter en expérimentant quelques pannes. De là à soupçonner une collusion entre Dieu et les marchands de Viagra, il y a un pas que je ne franchirai pas.

Comments are closed.