L’Industrie d’art romaine tardive PDF

L’Industrie d’art romaine tardive PDF

L’Antiquité tardive se caractérise par un mélange de traditions antiques, ce que les historiens appellent la  romanité , d’apports chrétiens l’Industrie d’art romaine tardive PDF d’influences  barbares . Pars Occidentalis de l’Empire la création d’éphémères royaumes barbares, mais les anciennes structures économiques et sociales subsistent.


En 1901 paraît à Vienne Spätrömische Kunstindustrie, l’un des ouvrages phares de l’historien de l’art viennois Alois Riegl (1858-1905). La lecture de ce livre a fait dire à Julius von Schlosser, biographe éclairé de Riegl, qu’il cache, « sous son titre plus qu’insignifiant, la première présentation géniale de cette ‹ Antiquité tardive › qui est le prélude en Occident et en Orient de l’art ‹ médiéval › et indépendamment de laquelle on ne saurait comprendre ce dernier ». Il est vrai que ce texte, traduit aujourd’hui pour la première fois en français, sous le titre L’Industrie d’art romaine tardive, dépasse les seuls thèmes de l’Antiquité tardive et de l’industrie d’art pour aboutir à une véritable histoire de la naissance de l’espace. Alois Riegl, l’un des membres, avec Franz Wickhoff, de la première Ecole viennoise d’histoire de l’art, auteur de Questions de style et du Culte moderne des monuments, est l’un des auteurs actuellement les plus « vivants » de cette génération née à Vienne au milieu du XIXe siècle. Riegl et ses écrits ont largement dépassé le seul cercle de l’histoire de l’art. Walter Benjamin l’a défini comme une référence majeure. En France, même sans avoir été traduit, ce livre et ses idées ont agi, notamment grâce au travail de passeur du phénoménologue Henri Maldiney, l’un des meilleurs lecteurs de Riegl. Gilles Deleuze et Félix Guattari, Jacques Derrida, Hubert Damisch, Daniel Arasse l’ont lu et ont perçu sa portée. Le moment est venu de découvrir enfin dans le texte cet ouvrage qui, depuis sa parution à l’orée du XXe siècle, n’a cessé d’inspirer les meilleurs esprits.

Ou la poursuite de l’Empire romain tel qu’il est ? Dans la division traditionnelle de l’histoire en périodes, l’Antiquité s’achevait avec les invasions germaniques et la destitution du dernier empereur d’Occident, Romulus Augustule, en 476. Aloïs Riegl réhabilite la période en affirmant qu’elle n’est pas décadente et possède son unité propre. Cette thèse est d’abord critiquée par la majorité des historiens de l’Antiquité romaine. Seconde Guerre mondiale, dans une nouvelle édition de sa thèse, il remet en cause les notions de décadence et même de fin de la culture antique. Son livre posthume, Décadence romaine ou Antiquité tardive ?

Les historiens s’accordent à dire que les invasions germaniques ne furent pas la rupture radicale que beaucoup avaient cru voir. L’invasion lombarde de l’Italie en 568 est parfois retenue. Europe du Nord et poussant de nombreuses populations vers le bassin méditerranéen. Constantinople, aujourd’hui à l’angle de la basilique Saint-Marc de Venise. Quelques mois après son arrivée au pouvoir, Dioclétien comprend qu’il ne peut diriger seul l’Empire et confie à Maximien le soin de s’occuper de l’Occident en tant que César, puis Auguste. La stabilité de cette équipe pendant vingt ans permet le redressement et la profonde réforme de l’Empire.

Il n’y a pas de partage territorial de l’Empire romain, mais les quatre hommes se répartissent le commandement des troupes et leurs secteurs d’intervention. Comme Aurélien, il renforce la divinisation de la fonction impériale. En 305, les deux Augustes abdiquent le même jour pour laisser la place à leurs Césars, Galère et Constance Chlore, qui deviennent à leur tour Augustes. La seconde tétrarchie se heurte en effet aux ambitions de Maxence et Constantin, les fils respectifs de Maximien et de Constance Chlore. Palais des Conservateurs, musées du Capitole. En 324, Constantin le Grand choisit l’ancienne colonie grecque de Byzance, installée sur la rive européenne du détroit du Bosphore, pour fonder une nouvelle capitale qui portera son nom, Constantinople. Organisée sur le modèle de Rome, elle est inaugurée en 330.

Comments are closed.