La culture Internet des Mèmes PDF

La culture Internet des Mèmes PDF

L’étude des mèmes a donné naissance à un nouveau discours : la mémétique. La définition que donne Richard Dawkins correspond à la culture Internet des Mèmes PDF  unité d’information contenue dans un cerveau, échangeable au sein d’une société . Une définition stable du mème n’existe encore pas clairement à ce jour.


Nous sommes à un moment de transition dans l’histoire des médias. Sur Internet, des millions de personnes produisent, altèrent et relaient des « mèmes », contenus numériques aux motifs stéréotypés. Cette « culture » offre un paysage nouveau, riche et complexe à étudier. Pour la première fois, un phénomène à la fois global et local, populaire et, d’une certaine manière, élitiste, construit, « médié » et structuré par la technique, peut être observé avec précision. Etudier les mèmes, c’est non seulement comprendre ce qu’est et sera peut-être la culture numérique, mais aussi inventer une nouvelle approche permettant de saisir la complexité des circulations de motifs à l’échelle mondiale.

Selon les auteurs, la définition utilisée s’adapte le plus souvent à leurs propres travaux ou opinions. La théorie de l’évolution des mèmes est calquée sur l’évolution des gènes. Une des critiques de cette théorie est le fait que cette analogie ne peut être entièrement appliquée. Leur vision considère le concept de  mème  comme le concept de  signe  rendu primitif.

Le mème est ainsi décrit dans la mémétique comme un signe auquel il manque la nature triadique. Les sémioticiens peuvent considérer un mème comme un signe dégénéré qui inclut seulement son aptitude à être copié. Le biologiste de l’évolution Ernst Mayr est en désaccord avec le point de vue de Dawkins fondé sur la génétique ainsi que son usage du terme  mème . Traduit par Pascal Jouxtel dans Comment les systèmes pondent ? Introduction à la mémétique, Le Pommier, Paris, 2005.

Comments are closed.