La Divine Comédie PDF

La Divine Comédie PDF

Lo schiaffo di Anagni, talvolta citato anche come l’oltraggio di Anagni, fu un episodio occorso nella cittadina laziale di Anagni l’8 settembre 1303 ai danni di papa Bonifacio VIII. Il Palazzo di Pietro II Caetani, la Divine Comédie PDF di Bonifacio VIII. Nel 1303 Guglielmo di Nogaret, membro del Consiglio di Stato di Francia, si trovava in Italia in missione diplomatica per conto di Filippo IV.


Entretiens avec Benoît Chantre

Avuta notizia il 2 settembre 1303 che ad Anagni il Papa avrebbe pubblicato la bolla papale Super Petri solio, con lo scopo di scomunicare il re di Francia Filippo IV, Nogaret si diresse verso la città, unendosi alle forze di Giacomo Colonna, detto « Sciarra ». L’oltraggio riempì di sdegno anche molti avversari della politica di papa Bonifacio VIII, come Dante Alighieri, che, nella Divina Commedia, considerò l’offesa come rivolta a Cristo stesso. URL consultato il 1º marzo 2016. Gioacchino Giammaria, Lo schiaffo a Bonifacio in Lo schiaffo a Bonifacio VIII e altre ricerche di storia medioevale anagnina, pp. Agostino Paravicini Bagliani, Bonifacio VIII, pp. Ettore Zolesi, Armando Editore, 2003, Nota ai versi 86-87 a p.

Torino, Giulio Einaudi Editore, 2003, ISBN 88-06-16005-2. Questa pagina è stata modificata per l’ultima volta il 22 nov 2018 alle 16:17. Vedi le condizioni d’uso per i dettagli. Donneur de voix : Stefano B. Troisième cantique de La Divine Comédie. La fin du long voyage de Dante au Paradis, accompagné par la femme de sa vie, Béatrice. Mais déjà mon envie avec ma volonté tournaient comme une roue aux ordres de l’amour qui pousse le soleil et les autres étoiles.

Consulter la version texte de ce livre audio. Et merci pour le bon goût d’avoir choisi la traduction de Rivarol. Mais n’est-ce pas là son essence même? Je suis en train de charger les chapitres, je ne me permettrai donc aucun commentaire qualitatif. Mais, si le résultat est aussi bon que les autres « stations », je crois que je ne serai pas déçue.

C’est un vrai petit bonheur de vous accompagner à travers toutes ces turbulences. Un tout petit mot de qui pourra svp Merci! Tu peux les trouver sur le site de Victoria « aufildeslectures », où l’upload a été possible pour ces deux chants. Les chants VII et XVIII ont été ajoutés et sont à présent disponibles à l’écoute sur la page de ce livre audio. A très bientôt à nouveau sur le site ! Après avoir téléchargé ce livre audio, j’ai de même façon essayé de télécharger la version livre, sans succès. Voici une possible solution que je vous anticipe, Monsieur Stefano B.

Et merci encore une fois pour ce travail merveilleux que vous nous avez offert. La version texte précédemment indiquée sur ce billet a été supprimée de Wikisource, et nous en avons identifié la cause. J’aime ces chants depuis longtemps car l’auteur à donné son prénom à mon père. Il faut rétablir la vérité, ceci n’est pas une lecture mais un grand jeu d’acteur!

Vous trouverez ci-dessous un lien pour ceux qui seraient intéressés par la version texte de la traduction d’Antoine de Rivarol. Le texte est très agréablement présenté. Merci à Stefano et Victoria pour leur lecture. Et quel plaisir de l’entendre en italien ! Me prévenir des nouveaux commentaires par e-mail. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.

Je passe vite au tome 2! Sandro Botticelli – La Carte de l’Enfer. La Carte de l’Enfer, Bibliothèque apostolique vaticane. La Divine Comédie illustrée par Botticelli est un manuscrit ancien contenant le texte de la Divine Comédie et dont l’illustration a été entamée par Sandro Botticelli. Lorenzo di Pierfrancesco de Médicis, cousin de Laurent de Médicis, commanda un manuscrit enluminé de la Divine Comédie. Botticelli avait peut-être déjà illustré précédemment la Divine Comédie. En effet, en 1481, Cristoforo Landino fit paraître la première édition imprimée du poème avec des illustrations gravées par Baccio Baldini.

La trace du manuscrit est perdue rapidement après. D’après les indications contenues dans les feuillets du Vatican, ce fragment de huit feuillets appartenait en 1632 à Alexandre Petau à Paris. Il fut acquis en 1650 pour les collections de Christine de Suède. Le manuscrit arriva à Rome après son abdication et son installation dans la ville en 1668.

Comments are closed.