La Marche pour l’Égalité: Une histoire dans l’Histoire PDF

La Marche pour l’Égalité: Une histoire dans l’Histoire PDF

Keynes a montré d’une manière indiscutable que, dans une économie fermée, c’est-à-dire sans relations avec l’extérieur, l’épargne globale est nécessairement égale à l’investissement global. Cette égalité qui constitue l’un des piliers de la théorie keynésienne apparaissait révolutionnaire en 1936. En effet, elle n’était auparavant généralement interprétée que comme l’expression d’la Marche pour l’Égalité: Une histoire dans l’Histoire PDF équilibre économique, c’est-à-dire comme une relation tendancielle. Le marché était alors supposé assurer équilibre entre l’épargne et l’investissement grâce aux fluctuations des taux d’intérêt.


Cela se passe en France. C’est la plus belle aventure de la jeunesse des quartiers populaires de l’histoire récente : la Marche pour l’Égalité et contre le Racisme. Partis de la cité la plus violente de l’époque, les Minguettes à Vénissieux, une poignée de jeunes traversent la France pendant plusieurs semaines pour délivrer, contre toutes les violences, les racismes et les injustices, un message d’égalité, de paix, de non-violence – et d’amour pour leur pays. À leur arrivée à Paris le 3 décembre 1983, ils seront accueillis par plus de 100000 personnes dans une ambiance à la fois grave et joyeuse.
Mais cette histoire ne serait rien sans celle, hors du commun, de Toumi Djaïdja, initiateur et symbole vivant de la Marche ; ce livre raconte son histoire dans cette histoire – celle d’un itinéraire singulier qui rencontre un destin collectif pour écrire une nouvelle page d’une utopie plus vivante que jamais. Une épopée moderne à découvrir par les jeunes générations !

Avec Keynes la relation entre l’épargne et l’investissement change de nature. L’égalité entre l’épargne et l’investissement trouve sa source dans la définition du revenu. Keynes propose sa propre définition qui se traduit, au niveau global, par l’égalité entre le revenu et la valeur de la production. La production correspond à une création de richesse par les entreprises. Elle peut être valorisée de différentes manières, mais, dans une économie de marché, ce sont les prix qui expriment la valeur que la société reconnaît aux produits. La production valorisée aux prix du marché représente donc la valeur que reconnaît la société à la richesse créée.

Comments are closed.