La Submersion du Japon PDF

La Submersion du Japon PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. L’histoire des sous-marins commence par la prise de conscience de l’la Submersion du Japon PDF de la navigation sous marine, que ce soit pour des questions de discrétion ou comme défi technique, avant même l’avènement de bateaux destinés à naviguer sous l’eau.


Wasserharnisch, dispositif de plongée conçu par Franz Kessler en 1616. Le concept d’un habitacle étanche et submersible remonterait à l’Antiquité : le principe repose sur celui de la cloche de plongée semi-autonome, tractable et à immersion verticale. Des témoins rapportent qu’ en 1538, sous les yeux de Charles-Quint et de plusieurs milliers de personnes, deux Grecs descendirent au fond du Tage, à Tolède. Ils s’étaient placés dans une grande chaudière renversée .

Ils en sortirent au bout de quelque temps, sans même être mouillés. Wasserharnisch, qui repend le concept de cloche de plongée. En 1620, une série de semi-submersibles est construite par le Hollandais Cornelius Jacobszoon Drebbel, en utilisant le concept de Bourne. Ce scientifique hollandais vivant à la cour de Jacques Ier d’Angleterre reçoit une commande du roi en ce sens. En 1641, Jean Barrié lance à Saint-Malo le XVII, sur des plans du père Mersenne.

Bien que les premiers modèles soient conçus comme des outils pour l’exploration sous l’eau, les inventeurs ont reconnu assez vite leur potentiel militaire. La discrétion : une personne peut se rendre sur toutes les côtes de façon invisible, sans être découverte ou en être empêchée pendant son voyage. Contre la flotte ennemie : elle pourra être minée par ce moyen sous l’eau, et gravement endommagée. Explorer les fonds : un bénéfice indescriptible pour les expérimentations sous-marines.

Comments are closed.