Le malentendu de l’enfant Que nous disent les enfants et les adolescents d’aujourd’hui ? PDF

Le malentendu de l’enfant Que nous disent les enfants et les adolescents d’aujourd’hui ? PDF

Ce motif, apparu dès la préhistoire, se retrouve dans de très nombreuses civilisations sous des formes diverses. Le mot désigne dans la mythologie grecque une série complexe de galeries construites par Dédale pour enfermer le Minotaure. Les langues préhelléniques étant inconnues, il est normal que l’on ne trouve aucune étymologie satisfaisante. Le le malentendu de l’enfant Que nous disent les enfants et les adolescents d’aujourd’hui ? PDF du labyrinthe est difficile à suivre et à saisir dans sa globalité.


Ouvrage de référence en psychanalyse, ce livre (dont la première édition’ s’est vendue à 10 000 exemplaires), a rencontré un large écho auprès de tous ceux qui travaillent avec des enfants et des adolescents. Pourtant le  » malentendu  » n’a pas bonne presse ; chacun, plus qu’à son tour, l’a éprouvé à ses dépens, pour peu qu’il se glisse dans la conversation, troublant les coeurs, aveuglant les esprits, prompt à fâcher les meilleurs amis. La raison nous engage à ne pas flancher : le malentendu, soit on le lève, soit on le dissipe… Mais l’enseignement de Jacques Lacan subvertit cette approche raisonnante, c’est ce que Philippe Lacadée déploie dans cet ouvrage, en nous invitant à prendre part au malentendu qui vit au coeur de nos passions. Quel rôle tient le malentendu dans l’histoire et le destin du sujet ? Pour aborder cette question, l’auteur s’appuie à la fois sur la clinique psychanalytique avec des enfants et des adolescents et sur des exemples littéraires. Il lève par ce biais les équivoques qui règnent sur des concepts clés de la psychanalyse et souligne la dimension du malentendu, qui polarise l’énigme de l’enfant. Une thèse en ressort : la langue porte en elle une limite qui confronte l’être parlant à ce qui se présente toujours du côté de l’excès et à une insécurité langagière. Voilà qui ouvre une voie inédite au malentendu qui éclaire le nouage du corps vivant à la langue, là où Freud fit entendre le silence de la pulsion. Cette nouvelle édition, revue et augmentée de plusieurs chapitres, nous propose d’accueillir le nouveau qui gîte au cœur du malentendu, loin de chercher à le dis soudre, elle le dissipe afin d’en faire surgir la part irréductible qui vit en chaque sujet’ et ne saurait s’éliminer comme l’ont écrit Mallarmé, Baudelaire et comme le disent les enfants et adolescents d’aujourd’hui.

Le labyrinthe du roman Le Nom de la rose est un labyrinthe maniériste et celui où vit Guillaume est suggéré comme étant un rhizome. Le labyrinthe de la mythologie grecque est un labyrinthe  unicursal , dont le parcours, de l’entrée au centre, ne compte pas d’impasse. Le labyrinthe  maniériste  déroulé, quant à lui, se présenterait comme un arbre,  un arbre binaire, du type de celui qu’utilisent les grammairiens et les informaticiens . Il présente un grand nombre de voies mais toutes, exceptée une, mènent à des cul-de-sac. Le labyrinthe en  rhizome  ou  labyrinthe hermétique , un réseau entrelacé et infini de voies dans lequel tout point est connecté à divers autres points mais où rien n’empêche l’instauration, entre deux nœuds, de nouvelles liaisons, même entre ceux qui n’étaient pas reliés avant.

Comments are closed.