Le rouge et le noir : Extrême droite et nationalisme en Russie PDF

Le rouge et le noir : Extrême droite et nationalisme en Russie PDF

François Hollande, en janvier 2014, le rouge et le noir : Extrême droite et nationalisme en Russie PDF déplacement en Allemagne les avaient vantées. Macron dans le gouvernement Valls aussi. Il s’agit des lois Hartz , lesquelles entre 2003 et 2005, sous Gerald Schröder avaient réduit les droits des chômeurs allemands.


Groupuscules se référant au nazisme, au fascisme ou au national-bolchevisme, mouvances skinheads, contre-culture jeune, courants néo-païens et aryens: la Russie post-communiste est animée par de virulents mouvements d’extrême droite qui regroupent un large spectre idéologique. L’objectif de cette étude est de retracer leur histoire depuis l’effondrement de l’Union soviétique, de comprendre leur évolution politique, mais également de se donner des clés de lecture plus générales sur la société russe contemporaine. Décrire et analyser le phénomène du nationalisme en soi tel est l’objet de ce livre sans précédent. L’extrême droite, loin d’être archaïque, révèle indirectement les profonds bouleversements auxquels Moscou fait face depuis deux décennies, à commencer par le besoin de reformuler une nouvelle identité collective. Un ouvrage international regroupant de nombreux spécialistes russes et allemands sous la direction de Marlène Laruelle, à qui l’on doit Mythe aryen et rêve impérial dans la Russie du XIXe siècle (2005).

Reparlons-en puisque Edouard Philippe est en train de reprendre le même genre de lois contre les chômeurs français. Elles encourageaient les mini jobs, avec un salaire minimum dérogatoire en diminuant les cotisations sociales : cela a frappé 4 millions de sous-salariés. Ni emploi, ni salaire : le bilan des réformes Hartz est  intégralement négatif  pour les salariés. Au delà d’un an de chômage, les personnes basculaient dans un système d’assistance avec seulement 370 euros par mois. Alors pourquoi Emmanuel Macron et Edouard Philippe s’apprêtent ils à imposer des lois Hartz contre le chômage en France si on sait que ça n’a pas marché là bas ?

Au lieu d’adapter, 10 ans après, des mesures qui se sont révélées catastrophiques, il vaudrait mieux partager le travail avec une semaine de 32 h, une retraite à 60 ans, et hausser massivement les salaires de 300 euros pour relancer l’économie, ca sera plus bien utile contre le chômage. La liste est longue des revendications portées depuis 4 mois. Le débat devra se poursuivre pour apporter des réponses et des solutions sur l’ensemble des problèmes soulevés. Il faut en prévoir les modalités pour que rien ne soit enterré. Mais il faut maintenant des mesures d’urgence. La politique doit servir les intérêts de la majorité de la population. C’est ce que disent les gilets jaunes depuis 4 mois.

Comments are closed.