Le ski et les sports d’hivers tome 1et 2 PDF

Le ski et les sports d’hivers tome 1et 2 PDF

De haut en bas et de gauche à droite : quartier de Bjørvika, hôtel de ville d’Oslo et Le ski et les sports d’hivers tome 1et 2 PDF d’Oslo. Position d’Oslo, par rapport au comté d’Akershus.


OsloÉcouter est la capitale d’État de la Norvège. La ville, qui s’étend sur 450 km2, est restée en parfaite osmose avec la nature par ses prairies et parcs spacieux et ses pistes de ski de fond, bien que cet important nœud de communication ferroviaire et portuaire soit desservi par un réseau routier et autoroutier et de nombreux trains de banlieue. Après diverses spéculations, l’origine du nom de la ville semble s’être définitivement débarrassée des tergiversations et de certaines élucubrations romantiques ou plus anciennes, comme celle du géographe et historien Peder Claussøn Friis en 1613. D’après les sagas nordiques, Oslo serait fondée aux alentours de l’an 1048 par le roi Harald III. Oslo, détruite par un incendie en 1624, est reconstruite par le roi danois Christian IV de l’autre côté de l’anse de Bjørvika, près de la citadelle d’Akershus.

En l’honneur du roi, la ville est rebaptisée Christiania, orthographié Kristiania selon les anciennes normes dano-norvégiennes. La ville, rebâtie après l’incendie de 1624, est déplacée à l’ouest près de la forteresse d’Akershus, résidence du gouverneur danois. En 1814, après les épisodes mouvementés et hauts en couleur de la constitution d’Eidsvoll, Christiania devient le siège du gouvernement et du Parlement du royaume de Norvège. La population passe de 10 000 habitants en 1805 à 225 000 habitants en 1900. L’essor maritime survient avec la navigation à vapeur. Puis le chemin de fer rompt l’enclavement de l’hinterland et accentue l’importance des manufactures, devenues fabriques et usines. Au cours de ce siècle industriel, Christiania regagne son statut de centre commercial et culturel de la Norvège.

Le changement de nom était prévisible en considérant la politique culturelle et linguistique de l’État norvégien. Oslo accueille les VIe Jeux olympiques d’hiver en 1952, consacrant ainsi son statut de grande ville du monde occidental. Vue d’Oslo en direction du sud, depuis le Holmenkollen. Oslo occupe le territoire se situant à la limite septentrionale du fjord portant son nom, elle est traversée par la rivière Akerselva.

Dans toutes les autres directions, la ville est entourée de collines verdoyantes. Alors que la surface couverte par la ville est remarquablement vaste par rapport aux autres métropoles européennes, la population osloïte reste faible : le territoire municipal comprend de nombreux parcs et espaces ouverts qui lui donnent un aspect aéré et vert. Oslo, notamment pour son calme, ses petites rues, l’une des trois principales bases nautiques de la ville et la richesse de ses divers musées. S’y trouve aussi la ferme du roi. Le climat d’Oslo est de type continental humide, tempéré par la proximité de l’océan Atlantique et du Gulf Stream. Les hivers sont froids, avec des températures en dessous de zéro de novembre à mars. Les chutes de neige sont réparties équitablement sur les mois d’hiver et on compte en moyenne plus de 25 cm de neige trente jours par an.

Les précipitations annuelles sont de 763 mm, avec des hivers plus secs que les étés. Ce dernier, composé de 59 membres élus par les habitants pour quatre ans, reste néanmoins l’autorité suprême de la ville et contrôle l’activité des commissaires. Il compte cinq commissions permanentes chargées respectivement de la santé et des affaires sociales, de l’éducation et des affaires culturelles, du développement urbain, des transports et des affaires environnementales et, enfin, des finances. Sentrum et Marka sont des entités géographiques distinctes mais n’ont pas de statut administratif propre. Sentrum est dirigé par le conseil du quartier de St. Hanshaugen, tandis que Marka est partagé entre les quartiers voisins. Université norvégienne pour les sciences de la vie, située en fait à Ås, à côté d’Oslo.

Le métro d’Oslo est un ancien réseau de trains de banlieue qui maintenant relie le centre-ville aux périphéries urbaines. L’aéroport principal d’Oslo Gardermoen est à 45 km au nord d’Oslo. Cette gare se trouve en plein centre-ville et constitue la clef de voûte du réseau ferré du pays. Oslo est également reliée toute l’année à la mer et possède un port important aussi bien pour la circulation des marchandises que des passagers.

Comments are closed.