Le tueur de serpents PDF

Le tueur de serpents PDF

Ils aiment la chaleur et l’humidité. Ce sont des serpents semi-aquatiques constricteurs non venimeux. Les yeux et les narines des anacondas sont positionnés sur le tueur de serpents PDF dessus de leur tête, leur permettant ainsi de respirer et de voir leur proie alors que leur corps volumineux demeure immergé sous la surface.


Aniceti KITEREZA Deuxième partie de la saga d’une famille de la région des Grands Lacs sur deux générations débutée avec Les Enfants du faiseur de pluie, ce livre décrit avec précision la vie quotidienne de l’ancienne Afrique. A travers les défis du quotidien, l’auteur exprime avec une impressionnante verve les valeurs spirituelles et éthiques de son peuple.

L’anaconda est un serpent constricteur et non venimeux. Cependant, le plus souvent, si un anaconda sent la présence d’un humain dans sa zone, il fuira dans la direction opposée. Les morts d’hommes causées par les anacondas ne sont pas prouvées. Les anacondas ont pour prédateurs les jaguars, les gros caïmans, et les autres anacondas. Une sorte de ballet nuptial se déroule sous l’eau.

Pour caresser sa partenaire, le mâle dispose d’un organe sexuel, vestige des membres postérieurs des lézards, ses ancêtres. Chaque portée peut comporter jusqu’à 50 petits qui mesurent entre soixante et quatre-vingt-dix centimètres. Aussitôt nés, les serpenteaux ne peuvent compter que sur eux-mêmes. Le grand anaconda est moins long que le python réticulé, l’une des espèces les plus longues de serpents, il est néanmoins plus lourd et plus massif. Il s’agit de l’espèce de serpent la plus lourde. Il se distingue du boa par son museau couvert de boucliers plutôt que de petites écailles.

Le biotope de l’anaconda est à la fois terrestre et aquatique, et son activité est principalement nocturne. L’anaconda jaune mesure 3 m à l’âge adulte. Les serpents de cette espèce vivent plus au sud, en Bolivie, au Paraguay, en Uruguay, à l’ouest du Brésil et au nord-est de l’Argentine. L’anaconda se tapit habituellement dans des marécages ou sur les berges des rivières. Il attend en embuscade qu’une proie vienne s’abreuver. Alors, il la mord avec ses dents acérées, la saisit avec ses mâchoires puissantes et l’entraîne sous l’eau.

La victime se noie alors ou est étouffée par les muscles de l’anaconda. L’anaconda n’utilise pas ses dents pour mâcher, ses dents sont orientées vers l’arrière de sa gueule et en se débattant, la victime ne fait qu’aggraver sa blessure. Il se sert de ses dents comme des crampons pour faire avancer la proie dans l’œsophage. Il digère ses proies grâce à de puissants sucs digestifs. L’anaconda devient très vulnérable durant cette période. De plus, ce serpent est capable de jeûner pendant deux ans.

Comments are closed.