Les Ecrits du Douanier Rousseau PDF

Les Ecrits du Douanier Rousseau PDF

Rousseau dans son atelier en 1907 par Dornac. Les Ecrits du Douanier Rousseau PDF apprend lui-même la peinture et produit un grand nombre de toiles, elles représentent souvent des paysages de jungle, lui qui n’a pourtant jamais quitté la France. Son inspiration provient surtout de livres illustrés, de jardins botaniques et rencontres avec des soldats ayant participé à l’intervention française au Mexique. Ses toiles montrent une technique élaborée, mais leur aspect enfantin lui valurent beaucoup de moqueries.


Sait-on que le Douanier Rousseau fut aussi un dramaturge et un poète ? Henri Rousseau (1844-1910), dont l’oeuvre peint est la fierté des plus grands musées du monde, ne cesse de nous ébahir et de nous émouvoir par l’originalité de son imagination créatrice et par son génie poétique qui ont marqué l’art moderne. Son oeuvre écrite est beaucoup moins connue ; la voici enfin réunie en sa totalité. En 1947, Tristan Tzara, le pape du mouvement dadaïste, avait édité deux de ses pièces de théâtre : un vaudeville écrit en 1890, Une Visite à l’Exposition de 1889 et un drame terminé en janvier 1899, La Vengeance d’une orpheline russe. Une troisième comédie restait inédite : L’Etudiant en goguette, écrite en 1908. Légataire universel du Douanier Rousseau, dont il est l’expert international, l’historien de l’art Yann le Pichon présente et commente clairement toute l’oeuvre dramatique du célèbre Naïf, ainsi que la très intéressante préface de Tzara. II y rassemble aussi, en les analysant précisément, toutes ses poésies, les titres et les légendes de ses tableaux, ainsi que sa brève autobiographie. Cet ouvrage exhaustif est, au sens propre du mot, une ouverture remarquable sur le génie virginal et protéiforme du Douanier Rousseau qui se voulait  » artiste total « .

1849 à 1850, mais est mis en pension en 1851 en raison de la faillite de l’entreprise paternelle qui contraint ses parents à déménager plusieurs fois. Peu doué pour les études, il devient commis d’avocat à Nantes de 1860 à 1863. Il épouse le 14 août 1869 Clémence Boitard avec qui il aura neuf enfants, dont huit mourront avant 1886. Cet organisme perçoit les taxes des marchandises entrant dans Paris.

Comments are closed.