Les noms de famille en Languedoc et Roussillon : Histoires et anecdotes PDF

Les noms de famille en Languedoc et Roussillon : Histoires et anecdotes PDF

Contactez le propriétaire de cette base. Relevés de personnes les noms de famille en Languedoc et Roussillon : Histoires et anecdotes PDF effectué le même métier, ou victimes des mêmes causes.


2015 – Lien supprimé – Alors que nous faisions la promotion pour ce site ! Est-ce que cette personne demande aussi aux moteurs de recherches de ne pas référencer son site ? Relevés et Dépouillements gratuits des registres paroissiaux et d’état civil. 000 actes en accès gratuit pour tous. Actes d’Etat Civil – BMS – Archives. Ceux-ci sont accordés en adhérant à une association. Rodovid est un « arbre généalogique wiki » multilingue.

Il facilite la saisie et la sauvegarde de sa propre généalogie tout en permettant de la compléter en la liant à celles des autres. Les arbres sont communautaires, ce qui permet d’éviter une dispersion et une multiplication de doublons. Attention parfois certains des sites listés sont payants ! Ancêtres sur neuf générations – plus de 3 200 personnes.

Il fut, avec Jean Behra, l’un des deux seuls pilotes français à courir en Formule 1 pour Ferrari dans les années 1950. 89 engagements, décroché deux victoires et dix podiums. Il est l’oncle de l’acteur Jean-Louis Trintignant. Maurice Trintignant est le benjamin des quatre fils d’un propriétaire de vignobles, tous passionnés de course automobile, et qui courent sur Bugatti. En 1933, son frère Louis meurt en course au Grand Prix de Picardie à Péronne. Maurice, qui n’a alors que 16 ans, veut malgré tout devenir lui aussi pilote de course automobile professionnel. En 1948, Maurice Trintignant est victime d’un accident sur sa Simca-Gordini pendant les essais du Grand Prix de Reims.

Le 4 juillet 1948, Maurice Trintignant est victime d’un terrible accident au quatrième tour du Grand Prix de Suisse. Empreintes et signature de Maurice Trintignant au Mans, pour sa victoire de 1954. En 1950, il rejoint l’élite des pilotes en prenant part aux premières éditions du championnat du monde de Formule 1. D’après Gérard Crombac :  Trintignant, victime d’une indigestion, était remplacé par Behra. En 1956 il signe chez Vanwall. Il pilote également la Bugatti T251 au Grand Prix de France, mais ce retour à la compétition de la prestigieuse marque se révèle très décevant.

Comments are closed.