Les Tuniques Bleues présentent – tome 3 – Des personnages réels 1/2 PDF

Les Tuniques Bleues présentent – tome 3 – Des personnages réels 1/2 PDF

1960, il créé deux séries d’aventures à succès, Les Tuniques bleues et Sammy. Suivent toute une série de petits métiers et notamment un les Tuniques Bleues présentent – tome 3 – Des personnages réels 1/2 PDF dans une usine de boules de billard.


Pionnière dans son genre, la série Les Tuniques Bleues a toujours su concilier véracité historique, divertissement et aventures, au point de devenir aujourd’hui un des grands classiques de la bande dessinée. Rendant hommage à l’incroyable travail de documentation de Lambil et Cauvin, cette collection poursuit sa (re)découverte des grandes aventures des Tuniques Bleues sous un angle thématique à chaque fois différent. Après les grandes batailles et les chevaux dans l’armée, les personnages du général Grant et du hors-la-loi William Quantrill sont au coeur de ce nouveau volume qui réunit « Quantrill » et « Qui veut la peau du général ? », le tout accompagné d’un dossier richement illustré.

Désireux d’écrire des scénarios, il en présente dès son arrivée à Yvan Delporte, mais il se voit refuser tous ses projets de série jusqu’en 1967. Il arrive néanmoins à placer une première histoire pour un mini-récit dessinée par Charles Degotte en 1964. En 1968, Cauvin lance quatre séries. Les aventures des puces Arthur et Léopold avec Carlos Roque et Loryfiand et Chifmol avec Gennaux ne rencontrent aucun succès particulier et cessent en 1969 pour la première, 1973 pour la seconde. Cauvin propose à Lambil, dessinateur depuis 1959 de la série réaliste Sandy et Hoppy, mais également de la série humoristique Hobby et Koala depuis 1960, de reprendre la série.

Fort de son expérience, celui-ci en tire le dessin vers un semi-réalisme qui sied mieux à des scénarios tendant à perdre leur veine purement comique. Entre 1973 et 1975, Cauvin lance sept nouvelles séries pour l’hebdomadaire. L’Agent 212, créée en 1975 avec Daniel Kox, devient sa première série de gags réellement populaire. Narrant les aventures d’un agent de police assez pataud, elle s’impose durablement dans l’hebdomadaire, étant encore publiée en 2011. Ne se laissant pas abattre, Cauvin lance cette même année Pierre Tombal, avec Marc Hardy, première série publiée dans Spirou à se confronter aussi directement avec la mort.

Hors de Spirou, Cauvin adapte pour Dupuis avec Nic Les Snorky, dessin animé populaire du début de la décennie. Cauvin crée pour Casterman en 1980 avec Louis-Michel Carpentier Les Toyottes. En 1986, il se lance avec l’auteur dans un album d’un tout autre genre, L’Année de la bière, gags tournant autour d’un bistrot belge, reprise ensuite chez Dupuis sous le nom Du côté de chez Poje. En 1993, il participe anonymement à la création de C.

Le numéro 3026 de Spirou du 10 avril 1996 est presque entièrement réalisé par Cauvin et Zidrou. Il est écrit CAUVIN à la place du titre du journal et un concours propose de gagner en premier prix un poil de la moustache de Raoul Cauvin. L’auteur en dédicace au Salon du Livre de Genève 2011. Cauvin reste cependant l’un des principaux scénaristes de Spirou, animant la plupart des séries datant de plus de quinze ans. Alors qu’il n’avait plus créé de nouveauté depuis 1993, et que ses histoires tendaient à passer de plus en plus inaperçues, Cauvin écrit en 2008 Coup de Foudre pour David De Thuin une histoire improbable entre une vache amoureuse et un taureau transsexuel, prélude à une nouvelle série.

Pour ses 70 ans, Cauvin se voit honoré par un numéro spécial de Spirou, le 3678 du 24 septembre 2008. Pour les 75 ans de Cauvin en septembre 2013, les médias annoncent son départ à la retraite, mais le rythme de parution de ses séries phares reste inchangé. En mars 2016 sort une nouvelle série intitulée Le Bâtard des étoiles, dessinée par Curd Ridel. Les 80 ans de Cauvin sont fêtés dans le numéro 4198 de Spirou du 26 septembre 2018.

Pour la rédaction même des scénarios, Cauvin a une méthode célèbre : il s’allonge sur un divan, et au bout de quelques heures pour un gag, quelques jours pour une histoire à suivre, il a son scénario tout prêt. Scénariste franco-belge classique, le travail de Cauvin a cependant certaines caractéristiques qui peut permettre d’expliquer son succès. Cependant, lui-même disait en 1984 :  J’écrivais des séries commerciales sans grande envergure mais bien faites. Raoul Cauvin est scénariste de toutes ces séries et ses collaborateurs sont uniquement dessinateurs. 13 Papa, je veux un cheval ! 17 Qui a éteint la lumière ? HS La BD dont tu es le héros !

4 La Semaine des 40 heurts ! 15 Avant que le cor ne m’use ! 17 Devinez qui on enterre demain ? 22 Ne jouez pas avec la mort ! Scénario : Raoul Cauvin – Dessin : Bédu – Couleurs : Luce Daniels 2 Dites-moi tout ! Scénario : Raoul Cauvin – Dessin : Jean-Pol – Couleurs : R. 1 C’est pas moi c’est lui !

Scénario : Raoul Cauvin – Dessin : Olivier Saive – Couleurs : Alteau 2 C’est pas lui c’est moi ! Scénario : Raoul Cauvin – Dessin : Laudec 2 Vous aimez les bêtes ? Scénario : Raoul Cauvin – Dessin : Louis-Michel Carpentier 2 Mais où est donc passé Barnabé ? Manque de pot, mini-récit avec Charles Degotte, 1964. Le Gâteau du roy, mini-récit avec Charles Degotte, 1965. Récits courts avec divers auteurs, 1965-2007. Arthur et Léopold, avec Carlos Roque, 1968-1969.

Loryfiand et Chifmol, avec Serge Gennaux, 1968-1973. 53 histoires à suivre et 34 récits courts, 1968-2013. Clinique Azimuth, mini-récit avec Vittorio, 1969. Les incompatibles : Chikagogo 1911, mini-récit avec Eddy Ryssack, 1969.

11 histoires à suivre et cinq récits courts, avec Mazel, 1969-1978. Les Naufragés de l’espace, avec Guy Counhaye, 1973-1978. Le Vieux Bleu, avec François Walthéry, cinq récits courts et une histoire à suivre, 1974-1979. L’Agent 212, avec Daniel Kox, 1975-2013. Godaille et Godasse, avec Jacques Sandron, seize récits courts et seize histoires, 1975-1986.

Comments are closed.
Comments are closed.