Lire aujourd’hui au collège, 6e. Savoir deviner pouvoir lire, fichier élève PDF

Lire aujourd’hui au collège, 6e. Savoir deviner pouvoir lire, fichier élève PDF

Page de titre d’une édition de 1657. Lettres écrites par Louis de Montalte à un provincial de ses amis et aux RR. Les Provinciales paraissent dans le cadre d’un débat de longue haleine entre jansénistes et jésuites au sein de l’Église catholique, portant principalement sur la grâce et les pratiques sacramentelles. Pour faire face à une procédure perdue d’avance, les jansénistes prennent alors le parti lire aujourd’hui au collège, 6e. Savoir deviner pouvoir lire, fichier élève PDF s’adresser à l’opinion publique.


Ils font pour cela appel à Blaise Pascal : celui-ci, qui a récemment décidé de se consacrer à la religion, ne s’est jusqu’alors jamais essayé à ce genre d’ouvrages, bâtissant sa réputation sur ses travaux de mathématiques et de physique. Après la troisième, le théologien ayant été condamné, Pascal change de cible : il s’attaque désormais exclusivement à la Compagnie de Jésus. Celle-ci est dès lors incarnée par un Père naïf et pédant, qui durant plusieurs entretiens expose au narrateur les plus coupables maximes morales défendues par les jésuites, sans en percevoir la gravité, ni l’indignation de son interlocuteur. Malgré une forte répression des autorités politiques, l’œuvre a fait évoluer l’élite sociale qui constitue à l’époque l’opinion publique en faveur du jansénisme, tout en donnant une image négative de la Compagnie de Jésus en France. Les maximes morales laxistes dénoncées par Pascal font rapidement l’objet de la réprobation générale, et sont condamnées à plusieurs reprises par Rome. Fondée en 1539 par Ignace de Loyola et un groupe d’amis, la Compagnie de Jésus est approuvée en 1540 par le pape Paul III.

Elle est présente dans presque tous les pays catholiques, et dans de nombreux ‘pays de mission’. Comme les autres grands ordres religieux, les jésuites ne dépendent pas de l’autorité diocésaine. Seul le Saint-Siège, qui lui manifeste régulièrement sa bienveillance, a autorité sur la Compagnie. Ses membres sont soumis à une règle ferme et à une stricte hiérarchie, à la tête de laquelle se trouve un  Supérieur Général  disposant d’un pouvoir important. Il est par exemple nécessaire qu’un jésuite obtienne la permission de ses supérieurs avant de publier un ouvrage. L’enseignement est une des principales activités de la Compagnie de Jésus.

Comments are closed.