Mon corps et moi : Chirurgie esthétique et désir de changement PDF

Mon corps et moi : Chirurgie esthétique et désir de changement PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Roue des émotions de Robert Plutchik. L’émotion est associée à l’humeur, au tempérament, à la personnalité et à la disposition et à la motivation. Le terme lié  motivation  est également dérivé mon corps et moi : Chirurgie esthétique et désir de changement PDF mot movere.


Une taxonomie non-définitive des émotions existe. Il faut distinguer, entre l’émotion et les résultats d’émotions, principalement les expressions et les comportements émotionnels. L’un des premiers traités sur les émotions est dû au philosophe René Descartes. Une émotion est une réaction psychologique et physique à une situation. Elle a d’abord une manifestation interne et génère une réaction extérieure.

Elle est provoquée par la confrontation à une situation et à l’interprétation de la réalité. La définition de toute entité psychologique représente habituellement des difficultés de taille, et le concept d’émotion est loin de faire exception à la règle. Un autre problème qui nuit aux progrès vers une meilleure précision dans la définition de l’émotion concerne la langue par laquelle on l’exprime. En effet, la langue de tous les jours et la langue scientifique ne visent pas les mêmes objectifs. De plus, actuellement les avancées scientifiques dans ce domaine n’offrent pas de meilleure terminologie. Certains auteurs ont fait remarquer qu’il peut être intéressant de ne pas avoir de définition trop stricte de  l’émotion , compte tenu du stade de développement dans ce domaine.

Une définition précise aurait pour conséquence d’élever des frontières entre les phénomènes. On prendrait ainsi le risque d’exclure de l’analyse des aspects qui pourraient ultérieurement se révéler essentiels à la compréhension de l’ensemble du processus. Les émotions seraient un héritage de nos ancêtres. Pourquoi et comment les émotions se seraient-elles développées ? Hommes devaient se déplacer constamment pour trouver de quoi se nourrir. Une autre particularité des émotions est leur expression, faciale et vocale. Enfin, le dernier principe de Darwin va établir le lien entre émotion et système nerveux.

Déjà en 1879, Charles Darwin, fondateur de la théorie de l’évolution, la définit comme cette faculté d’adaptation et de survie de l’organisme vivant. Il la voit comme innée, universelle et communicative. D’un point de vue comportemental, l’émotion est perçue comme un  motivateur , une entité qui influence le choix d’un individu en réponse à un stimulus externe ou interne. Au regard de ces définitions, le concept d’émotion apparaît comme polysémique.

Il est, en effet, difficile de donner une définition claire et univoque de l’émotion. Cependant, les spécialistes s’accordent à dire que la pluralité des définitions de l’émotion n’altère en rien son rôle central dans toute analyse comportementale. Elle est en rapport étroit et permanent avec nos décisions et nos actions. Les émotions agissent sur nos comportements quotidiens, sur nos choix et nos perceptions. Elles rendent la communication plus efficace et lui confèrent un haut niveau d’impact.

Lors de l’acquisition des connaissances, les émotions agissent à différents niveaux sur l’esprit humain. Les volontaires ont participé à cinq expériences pour tester leurs réactions sensorielles à certaines émotions: à partir d’un stimulus, les parties du corps dans lesquelles leurs sensations étaient les plus fortes ont été recensées et cartographiées. Lors de la première expérience, les participants ont écouté des mots dans leur langue maternelle. Lors de la deuxième et troisième expérience, ils ont visionné des images et des films. Selon cette théorie, c’est l’activation physiologique qui va déterminer l’émotion. L’émotion ici apparait donc avant qu’il y ait une évaluation cognitive. Les individus interprètent l’activation viscérale en fonction des stimuli de la situation environnementale et de leur état cognitif.

Comments are closed.