Petite princesse PDF

Petite princesse PDF

La série a été diffusée pour la première petite princesse PDF au Japon en 1985 et en France en 1987. Elle a été rediffusée plusieurs fois.


La ville de Londres sert de décor à toute l’histoire, plus précisément durant l’Époque victorienne de la Révolution industrielle et de l’Empire des Indes Britanniques. Sarah est alors âgée de huit ans. Elle a d’abondants cheveux noirs et fait preuve d’une grande douceur de vivre. Cette enfant est profondément estimée et aimée de son père, qui cherche continuellement à combler ses désirs, même ceux qu’elle ne prononce pas. Cela apparaît flagrant par l’achat d’animaux exotiques ou une bibliothèque personnelle remplie d’ouvrages. La petite fille est fortement portée sur l’imaginaire et l’onirisme, ce qui l’incite à rechercher vigoureusement une poupée de porcelaine dont elle a rêvé le nom et l’apparence.

Elle tient absolument à retrouver l’objet de ses phantasmes, quitte à faire tous les magasins de la ville avec son père. Ce dernier prend congé après avoir réussi à trouver puis à acheter la poupée de porcelaine ayant l’allure exacte que sa fille cherchait depuis son entrée à Londres : blonde aux yeux bleus, cheveux ondulés, vêtue d’une robe rouge. Il s’agit du dernier cadeau qu’il lui donne en mains propres avant de prendre le navire qui le ramène vers les contrées lointaines. La petite fille est traitée au pensionnat avec tous les égards dus à sa fortune, sans qu’elle n’en fasse mouvement d’orgueil. Au contraire, sa nature contemplative la rend patiente, attachante et attentive. Elle est passionnée de lecture et brille dans les études de langues vivantes qui y sont enseignées, c’est à dire l’Anglais et le Français. N’ayant aucune idée de ce que peut être la vie d’une domestique, elle est grandement surprise quand elle découvre par bride, au fil du temps, en quoi consiste le quotidien de Becky.

Cette jeune servante de son âge éprouve pour elle une immense estime face à sa sincère bonté et sa beauté de cœur. De plus, « elle lui apparaît comme une princesse » par ses manières, sa tolérance, sa joie de vivre. Plusieurs jeunes filles vouent elles aussi une grande estime envers Sarah. La petite Lottie, âgée de quatre ans, est elle aussi orpheline de mère et elle voit en Sarah une maman de remplacement. Auprès d’elle, Lottie parvient à calmer ses colères douloureuses, que toutes les autres personnes visualisent comme des caprices, alors que cette petite fille est esseulée et incomprise. Marguerite, une autre pensionnaire, devient également une amie importante dans la suite de l’histoire.

Comments are closed.