Politique monétaire PDF

Politique monétaire PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? La politique monétaire est l’action par laquelle l’autorité monétaire, en général la banque centrale, agit sur l’offre de monnaie dans le but de remplir son objectif de politique monétaire PDF stabilité, à savoir la stabilité des taux d’intérêts, la stabilité des taux de change et la stabilité des prix.


Cet ouvrage met en évidence les liens étroits que la recherche « à la frontière » entretient avec la pratique des banques centrales des économies les plus développées.

Ce rapprochement systématique présente l’intérêt d’éclairer les fondements théoriques de l’action des banques centrales et d’évaluer les théories en les confrontant aux faits.

En se fondant sur ces liens entre la recherche et la pratique, l’ouvrage a pour ambition d’expliquer l’action des principales banques centrales, en premier lieu le Système Fédéral de Réserve des États-Unis et l’Eurosystème. Il analyse notamment leurs choix et décisions face aux défis représentés par la dernière crise financière.

Il s’adresse d’abord aux étudiants en Master 1 et 2 d’économie et à leurs enseignants ainsi qu’aux économistes et chercheurs de banque centrale. Il vise aussi un public plus large, notamment les journalistes, économistes de marché et gestionnaires de portefeuille qui sont conduits, dans l’exercice de leur profession, à étudier le comportement des banques centrales.

La politique monétaire se distingue de la politique budgétaire. Ces deux politiques interagissent et forment ensemble le policy-mix. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Tooke et sa Banking school prônent une liberté de cette création monétaire, qui doit dépendre des besoins des agents économiques. Le Currency School l’emporte lors du Banking Act de 1844, qui requiert aussi de capitaliser les banques. Entre 1920 et 1940, il faut gérer les séquelles de la Première Guerre mondiale. 1973, l’explosion du système monétaire et financier mondial a une conséquence principale : le point d’ancrage nominal de la politique monétaire devient la stabilité des prix.

Comments are closed.