Pouvoir russe et noblesse polonaise en Ukraine, 1793-1830 PDF

Pouvoir russe et noblesse polonaise en Ukraine, 1793-1830 PDF

Pologne entre pouvoir russe et noblesse polonaise en Ukraine, 1793-1830 PDF, 1569, 1939 et 1945. Mieszko Ier et de la dynastie Piast.


Ce livre, basé sur des archives inédites, retrace la manière dont les Polonais réagirent au conseil de Jean-Jacques Rousseau, en 1771, dans ses Considérations sur le Gouvernement de Pologne :  » Vous ne sauriez éviter qu’ils ne vous dévorent, mais faites au moins qu’ils ne vous digèrent.  » Il montre aussi comment les Russes le contrèrent. Les provinces annexées par Catherine II en 1793-1795 étaient peuplées de serfs ruthènes, mais toute l’économie et l’administration locales restèrent polonaises et nobiliaires. L’énormité du butin à intégrer à l’empire était telle que l’on se contenta, surtout avant 1830, d’élaborer une théorie de l’assimilation. En centrant son analyse sur trois provinces ukrainiennes, Daniel Beauvois rappelle la nature de la  » nation nobiliaire  » polonaise, les origines de sa stratification interne, si différente de la noblesse russe. Il met l’accent sur la difficile absorption d’une population libre, mais sans terre, donc inassimilable à la noblesse d’empire. Les solutions envisagées allaient de la déportation massive à l’embrigadement massif dans l’armée. La noblesse terrienne polonaise, bien qu’admise à élire ses représentants de province, ne cessa de regarder du côté du Duché de Varsovie, puis du Royaume, créé en 1815, dont les constitutions faisaient naître des espoirs toujours déçus. Même le système scolaire très ouvert, mis en place en 1802, se referma et ne permit pas l’aggiornamento de la noblesse en intelligentsia. Pour l’élite de l’empire, montrée ici dans tous ses rouages, la mixtion fut impossible. Seule l’insurrection de 1830 fournit un motif pour aller plus loin

C’est sous son règne que les souverains polonais se convertissent au christianisme. Pologne doit lutter contre les Chevaliers Teutoniques qui ont colonisé la Prusse et une partie de la Poméranie. Jagellons, après l’union du royaume de Pologne et du grand-duché de Lituanie formant la république des Deux Nations, alors le plus vaste état d’Europe. Deux Nations est partagée entre la Prusse, l’Autriche et l’Empire russe. Pologne, a été particulièrement destructeur pour la Pologne et pour sa diversité ethnique et culturelle. Galicie et Volhynie, par les nationalistes ukrainiens de l’Armée Insurrectionnelle Ukrainienne, notamment au cours des Massacres des Polonais en Volhynie de 1942-1944.

Article connexe : Pologne au Haut Moyen Âge. 500 000 avant notre ère durant le Paléolithique, cette présence humaine reste intermittente, à cause des fluctuations des glaciations. Durant l’Antiquité tardive la zone est identifiée sous le nom de culture de Wielbark, la présence germanique est prépondérante. En 863, les missions chrétiennes arrivent dans la région : Cyrille et Méthode parlent de concepts christiques et écrivent l’histoire autochtone. Article détaillé : Chronologie de l’Histoire de la Pologne.

Le premier souverain historique de la Pologne est Mieszko Ier, qui règne de 960 à 992 sur un vaste territoire qui englobe la Grande-Pologne, la Cujavie, la Mazovie. Le règne de Boleslas Ier s’étend de 992 à 1025. En 997, Adalbert parti en mission d’évangélisation en Prusse, est tué. 1001, de la Lusace et de la Misnie en 1002. Przemyśl sont ainsi annexées et la frontière avec la Rus’ fixée sur le Boug.

De 1025 à 1034, règne Mieszko II Lambert. La période est caractérisée essentiellement par une guerre de succession entre les frères de Mieszko II : Bezprym et Otton, soutenus par l’Empire et la Rus’ de Kiev, contre Mieszko II soutenu par la Hongrie. En 1039, avec l’aide du Saint-Empire, Casimir Ier monte sur le trône, il s’installe à Cracovie qui devient ainsi capitale. Boleslas II règne de 1058 à 1079, il perd rapidement la Poméranie qui reprend son indépendance.

Comments are closed.