Précis thérapeutique de la pharmacopée chinoise PDF

Précis thérapeutique de la pharmacopée chinoise PDF

Au sens large, cette médecine inclut les traditions orales, folkloriques, magiques ou religieuses des différentes ethnies et communautés qui constituent le monde chinois. Il n’existe pas de consensus sur la définition de ce qui constitue une médecine, ni une médecine traditionnelle, ni une précis thérapeutique de la pharmacopée chinoise PDF traditionnelle chinoise. Une médecine traditionnelle pourrait être une médecine historique pratiquant son propre passé, alors que, de ce point de vue, la médecine scientifique ou biomédecine pratique son présent en se remettant en cause.


Une médecine traditionnelle serait un système culturel, liée à une communauté particulière, alors que la biomédecine est universelle et transculturelle. Ces trois grandes traditions sont relativement indépendantes, avec cependant quelques interconnections. La médecine arabe appartient au galénisme, mais du fait de l’extension de l’Islam, elle peut faire partie des systèmes médicaux asiatiques sous le terme de médecine Yunâni. Ces trois grandes traditions médicales ont évolué de manière similaire, à peu près synchrone. Ils souhaitent obtenir un statut social plus élevé, justifié par un code éthique précisant leur comportement et responsabilité. Il existe plusieurs approches occidentales de la médecine chinoise. Occident comme en Chine populaire, la médecine chinoise a été présentée comme un système unique et cohérent, susceptible d’offrir une alternative ou des perspectives nouvelles à la médecine contemporaine.

Shennong : père de l’agriculture et de la phytothérapie. Il est appelé le  divin laboureur . Huang Di : l’Empereur Jaune, créateur des rites et de la médecine. 20 000 – 9 000 av.

L’émergence des cultures néolithiques se situe à partir de 9 000 av. La maladie provient d’une rupture de ce lien. Dans quelques inscriptions, la maladie est attribuée à un vent mauvais ou à la neige. Ce serait le début d’attribution de la maladie à des influences naturelles. Les médecins yi constituent pour la première fois une corporation indépendante des prêtres et des magiciens.

L’alchimie et les recherches en matière de pharmacopée et de médecine font partie des activités de nombreux maîtres taoïstes. Contemporain de l’empire romain et de l’empire sassanide, l’empire des Han constitue la première émergence de la civilisation chinoise sur le plan mondial. Des systèmes de décompte du temps précis sont apparus très tôt en Chine, visibles sur les écrits oraculaires de la dynastie Shang, premiers exemples d’écriture chinoise. On retrouve donc dans le même ouvrage des chapitres d’âge et d’origine fort différents, et c’est ainsi que pour les Chinois, le Nei Jing Su Wen a autant de valeur qu’un livre moderne. Au début du Ling Shu, Huang Di demande à son ministre et instructeur Qi Bo non pas d’inventer une médecine, mais de restituer une ancienne doctrine.

Comments are closed.