Puissiez-vous dormir avec des puces : Journal de l’après-génocide au Rwanda PDF

Puissiez-vous dormir avec des puces : Journal de l’après-génocide au Rwanda PDF

Les causes de ce génocide furent multiples: outre l’accumulation de haines entre les castes Hutu et Tutsi au fil des années et l’enchaînement des événements déclencheurs, d’autres causes ou responsabilités, intérieures ou extérieures, ont été évoquées par les différentes commissions d’enquêtes. Une de ces tentatives s’inspire d’une perception endogène de cet événement : la cause du génocide résiderait uniquement dans certain nombre de facteurs inventoriés, dont les principaux seraient une  haine ethnique  et l’attentat déclencheur. L’inspiration du génocide trouve sa source principale dans le retournement politique de 1959 qu’on a appelé  la révolution sociale  et qui a débouché sur la fuite de plusieurs dizaines de milliers de Tutsi, la création de la première République et l’indépendance du Rwanda. Rwanda, puissiez-vous dormir avec des puces : Journal de l’après-génocide au Rwanda PDF à la politique qu’a mené la Belgique pour administrer le territoire avant son indépendance, de nombreux Tutsi partirent en exil pour fuir les massacres et furent perçus comme une menace permanente par les dirigeants Hutu, qui craignaient leur désir de reconquérir le pouvoir.


Le retour armé des exilés Tutsi, organisés au sein du FPR, en octobre 1990 marquant le début de la guerre civile rwandaise, va déclencher sur ce terreau historique et culturel l’idée puis la montée en puissance d’une idéologie anti-Tutsi. Radio Télévision Libre des Mille Collines, sont autant d’éléments, parmi beaucoup d’autres, qui montrent une commune inspiration et l’expression d’un objectif : se débarrasser des Tutsi. Avant la colonisation, et aujourd’hui encore, tous les Rwandais parlent la même langue, ce qui est peu fréquent dans les pays d’Afrique, ont la même foi traditionnelle en un dieu unique, Imana, la même culture et vivent ensemble sur les collines. Ils se marient parfois entre eux et continueront à le faire par la suite, malgré les pressions politiques existant depuis les indépendances. Ne relevant ni des ethnies, ni des classes sociales, la distinction entre Hutus et Tutsis correspond à des groupes structurés à partir de leur activité. L’ethnisme au Rwanda apparaît donc comme une  évidence idéologique  de  racialiser  la perception de la société et de la diviser d’une manière qui servit ensuite de levier pour justifier les massacres.

Comments are closed.