QUESTION DE N°73 : LIEU DU TEMPLE-LE- PDF

QUESTION DE N°73 : LIEU DU TEMPLE-LE- PDF

L’islam prend donc naissance dans QUESTION DE N°73 : LIEU DU TEMPLE-LE- PDF monde dont l’esclavage est une composante. L’étude de l’esclavage dans le monde arabo-musulman est encore un sujet de recherche mal approfondi, particulièrement pour les époques reculées.


Leurs prescriptions, qui encouragent les musulmans, ont des répercussions dans le cadre des campagnes de razzias en Afrique noire et dans le Sud de l’Europe, où les habitants sont capturés puis livrés au trafic d’esclaves. L’esclavage fait l’objet de normes juridiques. Il ne l’interdit pourtant pas formellement et en légalise dans les faits la pratique. Pour l’anthropologue Malek Chebel,  le livre fondateur de l’islam évoque l’esclavage dans pas moins de 25 versets sans le condamner formellement et que l’abolition relève de la seule initiative personnelle du maître.

Des compagnons de Mahomet ont rapporté ces paroles : qu’aurait prononcées Mahomet : Je serai l’adversaire de trois catégories de personnes le Jour du Jugement. Le texte coranique atteste de possession d’esclaves par Mahomet et de possibilité de relations sexuelles avec elles :  ô Prophète ! Il faut noter que la sourate 24,verset 33 conditionne l’affranchissement par la reconnaissance par le maître du bien en l’esclave. Dieu favorise de ses dons certains plus que d’autres. Mais les favorisés ne donnent pas de Nos dons à leurs esclaves pour égaliser les parts. Est-ce qu’ils ne nient pas là les bienfaits de Dieu ? Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le.

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Les esclaves ont certains droits et avantages non négligeables en comparaison aux esclaves grecs et romains. Les maîtres ont également des devoirs envers leurs esclaves. Le maître doit nourrir et habiller ses esclaves comme lui-même. Allah a placés entre vos mains. Quand Allah place entre les mains de l’un d’entre vous son frère, qu’il le nourrisse de sa propre nourriture et l’habille comme il le fait pour soi-même et ne lui impose pas un labeur qui dépasse ses forces. Si toutefois il le faisait, qu’il l’aide.

Le maître doit sauvegarder la dignité de l’esclave. Après avoir affranchi un esclave, Ibn Omar prit un fragment de bois ou un objet et dit :  cet acte ne me procurera pas l’équivalent de celui-ci en termes de récompense. Quiconque gifle ou frappe son esclave, doit l’affranchir pour expier son acte. Omar ibn al-Khattab passa un jour auprès d’un groupe de gens et se rendit compte que des esclaves se tenaient à l’écart et ne mangeaient pas avec les autres. Ce qui le mit en colère et lui fit dire aux maîtres : Pourquoi vous préférez vous à vos domestiques? Puis ils invita ces derniers à aller manger avec eux. Il s’agit de choses religieuses et profanes à propos desquelles l’homme libre est préférable d’ordinaire.

Comments are closed.