Renseignement en entreprise ( Sécurité et stratégie n°12 ) PDF

Renseignement en entreprise ( Sécurité et stratégie n°12 ) PDF

Il intègre ainsi la société Ricard jusqu’en 1985 où il finit en qualité de directeur général commercial, après avoir eu en charge le développement des marques et la commercialisation des produits du groupe sur l’Espagne, les pays du Maghreb, le Liban, l’URSS, la Chine, les États-Unis, l’Amérique-du-sud, l’Arabie saoudite et l’Afrique centrale. De 1989 à 1992, il devient directeur général de l’Union laitière normande. Il procède alors au redressement industriel et commercial du groupe, et avec renseignement en entreprise ( Sécurité et stratégie n°12 ) PDF’appui des pouvoirs publics assure la transmission au groupe Bongrain, évitant ainsi un dépôt de bilan touchant 22 000 producteurs. France Champignon, avant de développer une activité de conseil en stratégie et développement à l’international pour de grands groupes français et étrangers.


Connaître l’environnement de l’entreprise pour assurer son développement et contrer la concurrence déloyale. Ce dossier est entièrement dédié au renseignement d’entreprise : collecte, traitement et diffusion de connaissances utiles à la maîtrise de son environnement qu’il s agisse de menaces ou d opportunités. Différents articles explorent tour à tour ces aspects. Notamment ceux d’un canadien Jonathan Calof et celui de Alain Juillet qui signent des articles éclairants. Bien que strictement réglementées, les limites de ces activités fixées par la loi et l’éthique, sont ténues. Le dossier décrypte ici tous ces aspects avec quelques études de cas significatives.

Parallèlement à sa carrière professionnelle, il demeure affecté dans la réserve opérationnelle jusqu’en 2004. En 2002, il se voit confier la direction du Renseignement au sein de la DGSE dont il a aussi la charge d’assurer la réorganisation. Il a été membre du Conseil économique de la sécurité du ministère de l’Intérieur de 2008 à 2010, administrateur de l’Imprimerie nationale représentant l’État de 2004 à 2009, conseiller du Commerce extérieur de la France de 1978 à 2002, et président du Cercle culture économie défense de 2004 à 2009. 2008, membre du Conseil économique de défense depuis 2005, président du Club ariège investissement depuis 2010 et président d’honneur d’Amadeus-Dirigeants depuis 2002. Il est par ailleurs administrateur ou membre du Conseil de Surveillance de plusieurs sociétés françaises.

Membre de la Grande Loge nationale française, il est l’un des leaders de l’opposition au grand maître contesté François Stifani. Il annonce le 23 février 2012 sa candidature à la grande maîtrise de cette obédience. Sa candidature n’a cependant pas pu aboutir. Alain Juillet : Numéro deux de la DGSE, liberation. Alain Juillet : « Un service de renseignement doit être neutre », entretien, parismatch. Un ex-espion en guerre contre le commerce illicite , leparisien.

François Koch,  Alain Juillet :  Exclu de la compétition, j’ai mal à la GLNF  , sur blogs. François Koch,  Alain Juillet élu 1er Grand Maître de la GL-AMF , sur blogs. J’ai dû agir comme un militaire de commando  , sur blogs. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 24 avril 2018 à 20:11. Il intègre ainsi la société Ricard jusqu’en 1985 où il finit en qualité de directeur général commercial, après avoir eu en charge le développement des marques et la commercialisation des produits du groupe sur l’Espagne, les pays du Maghreb, le Liban, l’URSS, la Chine, les États-Unis, l’Amérique-du-sud, l’Arabie saoudite et l’Afrique centrale. De 1989 à 1992, il devient directeur général de l’Union laitière normande.

Il procède alors au redressement industriel et commercial du groupe, et avec l’appui des pouvoirs publics assure la transmission au groupe Bongrain, évitant ainsi un dépôt de bilan touchant 22 000 producteurs. France Champignon, avant de développer une activité de conseil en stratégie et développement à l’international pour de grands groupes français et étrangers. Parallèlement à sa carrière professionnelle, il demeure affecté dans la réserve opérationnelle jusqu’en 2004. En 2002, il se voit confier la direction du Renseignement au sein de la DGSE dont il a aussi la charge d’assurer la réorganisation. Il a été membre du Conseil économique de la sécurité du ministère de l’Intérieur de 2008 à 2010, administrateur de l’Imprimerie nationale représentant l’État de 2004 à 2009, conseiller du Commerce extérieur de la France de 1978 à 2002, et président du Cercle culture économie défense de 2004 à 2009.

2008, membre du Conseil économique de défense depuis 2005, président du Club ariège investissement depuis 2010 et président d’honneur d’Amadeus-Dirigeants depuis 2002. Il est par ailleurs administrateur ou membre du Conseil de Surveillance de plusieurs sociétés françaises. Membre de la Grande Loge nationale française, il est l’un des leaders de l’opposition au grand maître contesté François Stifani. Il annonce le 23 février 2012 sa candidature à la grande maîtrise de cette obédience. Sa candidature n’a cependant pas pu aboutir.

Comments are closed.