Revue Anglo-Romaine: Recueil Hebdomadaire, Volume 1 PDF

Revue Anglo-Romaine: Recueil Hebdomadaire, Volume 1 PDF

L’enclos paroissial – L’arc de triomphe. Finistère, dans la région Bretagne, revue Anglo-Romaine: Recueil Hebdomadaire, Volume 1 PDF France. Sizun, c’est peut-être le sens de rocher déchiqueté dans la langue celte, faisant allusion aux crêtes rocheuses des monts d’Arrée situés au sud de la localité, qu’il faut retenir. Une autre explication : le nom proviendrait de Sidonius, disciple irlandais de saint Philibert à l’abbaye de Jumièges.


L’île de Sein, appelée par le passé Sizun aurait également la même étymologie. L’appartenance de Sizun à l’ancienne vicomté de Léon reste discutée. Si la plupart des historiens considèrent traditionnellement le Haut Élorn comme sa limite méridionale, la configuration du finage de la paroisse de Sizun infirme partiellement cette hypothèse. Localisation de la commune de Sizun dans le Finistère. Carte de la commune de Sizun.

Dourdun ou Dourdu, dont la source est située dans la commune au nord du Tuchen Kador, et deux de ses affluents : le Stain sur sa rive droite, le ruisseau de Kan an Ôd sur sa rive gauche. Brest, le barrage du Drennec créé pour les besoins en eau de la ville de Brest et des autres communes du nord du Finistère ayant entraîné la création du lac du Drennec, à cheval sur les communes de Sizun et de Commana. Drennec, gère les eaux du lac et la microcentrale hydroélectrique qui y est installée. Saint-Cadou : la rue principale du village.

Le clocher de l’église de Saint-Cadou. Une ancienne voie romaine, dont le tracé coïncidait approximativement avec la route actuelle Brasparts-Saint-Rivoal-Sizun passait par Saint-Cadou. Une vingtaine de chapelles sont consacrées à ce saint en Bretagne occidentale. Le cartulaire de Landévennec, rédigé vers 1050, nomme des lieux possédés par l’abbaye de Landévennec : parmi eux, le lieu nommé Rudheder a été identifié comme étant le lieu-dit Run-Eder situé près de Roudouderc’h en Saint-Cadou. La chapelle est construite entre 1650 et 1663.

Connue pour ses importantes carrières d’ardoise, Saint-Cadou est aussi un point de départ pour des randonnées dans les monts d’Arrée. 200 habitants, comptabilisés par l’Insee avec ceux de Sizun. Son territoire correspond à la partie amont du cours de l’Élorn, source incluse. Son paysage boisé et vallonné est parsemé d’anciennes ardoisières dans l’alignement des crêtes de l’Arrée dont certaines n’ont fermé que récemment.

Comments are closed.