Se tourner vers le Seigneur : L’orientation de la prière liturgique PDF

Se tourner vers le Seigneur : L’orientation de la prière liturgique PDF

Le mois de mai commence par la fête de Saint Joseph et se termine par la fête de la Visitation. Pour soutenir notre prière, nous pourrions relire par étapes la lettre apostolique du Bienheureux Jean-Paul II sur se tourner vers le Seigneur : L’orientation de la prière liturgique PDF prière du Rosaire, lettre au cours de laquelle notamment il nous présente les mystères lumineux.


Ce livre de Uwe Michael Lang, membre de l’Oratoire de Londres, étudie l’orientation de la prière liturgique des points de vue de l’histoire, de la théologie, et de la pastorale. Au moment opportun, me semble-t-il, cet ouvrage récapitule un débat qui, en dépit des apparences, n’a jamais été conclu, pas même après le second concile du Vatican. Alors que l’atmosphère peu à peu s’apaise, il est à présent possible de reprendre l’ensemble des questions soulevées par Jungmann, Bouyer et Gamber sur la célébration versus populum sans être aussitôt suspecté de nourrir des sentiments anti-conciliaire. Dans ce contexte, l’ouvrage de Lang, qui réjouit par son objectivité et son rejet de toute polémique, est un guide précieux. Il présente avec soin les résultats des recherches récentes et procure les matériaux nécessaires à l’élaboration d’un jugement éclairé. Ce livre est particulièrement précieux par sa reconnaissance de la contribution de l’Église d’Angleterre à ce débat, rendant notamment la considération qu’il mérite au rôle qu’y jouèrent au dix-neuvième siècle le Mouvement d’Oxford et John Henry Newman. C’est à des sources historiques de cet ordre que l’auteur puise les réponses théologiques qu’il propose, et j’espère que ce livre, oeuvre d’un jeune docteur, sera utile au combat – nécessaire à chaque génération – pour une juste compréhension et une digne célébration de la liturgie sacrée. Je souhaite à ce livre de trouver un public large et attentif.

JOSEPH, CARDINAL RATZINGER

Uwe Michael Lang, né en 1972 à Nürnberg (Allemagne), est membre de l’Oratoire de Londres. Après avoir étudié les lettres classiques et la théologie, il a obtenu son doctorat en théologie en 1999 (université d’Oxford). Depuis son ordination en 2004, il exerce un ministère pastoral et enseigne la théologie au Heythrop College (Londres).

LETTRE APOSTOLIQUE ROSARIUM VIRGINIS MARIAE DU PAPE JEAN-PAUL II À L’ÉPISCOPAT, AU CLERGÉ ET AUX FIDÈLES SUR LE ROSAIREINTRODUCTION 1. Le Rosaire de la Vierge Marie, qui s’est développé progressivement au coursdu deuxième millénaire sous l’inspiration de l’Esprit de Dieu, est une prière aimée de nombreux saints et encouragée par le Magistère. En effet, tout en ayant une caractéristique mariale, le Rosaire est une prière dont le centre est christologique. Dans la sobriété de ses éléments, il concentre en lui la profondeur de tout le message évangélique, dont il est presque un résumé. 2 En lui résonne à nouveau la prière de Marie, son Magnificat permanent pour l’œuvre de l’Incarnation rédemptrice qui a commencé dans son sein virginal. Les Pontifes romains et le Rosaire 2. Beaucoup de mes prédécesseurs ont accordé une grande importance à cette prière.

Puis, moi-même, je n’ai négligé aucune occasion pour exhorter à la récitation fréquente du Rosaire. Depuis mes plus jeunes années, cette prière a eu une place importante dans ma vie spirituelle. Mon récent voyage en Pologne me l’a rappelé avec force, et surtout la visite au sanctuaire de Kalwaria. Le Rosaire m’a accompagné dans les temps de joie et dans les temps d’épreuve. Je lui ai confié de nombreuses préoccupations. En lui, j’ai toujours trouvé le réconfort. Par ces paroles, chers frères et sœurs, je mettais dans le rythme quotidien du Rosaire ma première année de Pontificat.

Comments are closed.