VERMEER. L’atelier d’un peintre ou l’image d’un métier PDF

VERMEER. L’atelier d’un peintre ou l’image d’un métier PDF

Malheureusement, son père ne partageait pas la passion pour l’art de son fils et l’envoya étudier l’architecture à la Hogeschool de Delft pour se préparer au métier. Han vERMEER. L’atelier d’un peintre ou l’image d’un métier PDF lassa bien vite de cette étude imposée et commença avec un certain succès une carrière de peintre, en pratiquant au début l’art moderne.


Van Meegeren ne resta pas sans se défendre devant ces attaques et il étrilla les critiques d’art dans un article agressif publié par son magazine De Kemphaan. Et comme les critiques d’art bien-pensants l’avaient attaqué et avaient brisé sa carrière, il décida de fabriquer des faux imitant des tableaux d’artistes bien connus. C pour durcir la peinture puis les enroulait autour d’un bâton pour reproduire des craquelures. C’est pendant la Seconde Guerre mondiale que van Meegeren connut l’apogée de sa carrière : ses peintures furent accrochées dans les musées et ses chefs-d’œuvre furent célébrés dans le monde entier. La vente de ses faux fut facilitée par l’occupation allemande aux Pays-Bas.

Comments are closed.